Les élections en Tunisie pour désigner une Assemblée constituante ont été reportées au 23 octobre

Bedji Caïd Sebsi, 1er ministre tunisien
Bedji Caïd Sebsi, 1er ministre tunisien (AFP/FETHI BELAID)

Les responsables électoraux ont fait valoir par la suite des problèmes techniques, notamment le fait que près de 400.000 Tunisiens n'ont toujours pas de carte électorale, pour motiver la nécessité d'un report.Au départ, ces élections étaient fixées au 24 juillet.

Les responsables électoraux ont fait valoir par la suite des problèmes techniques, notamment le fait que près de 400.000 Tunisiens n'ont toujours pas de carte électorale, pour motiver la nécessité d'un report.

Au départ, ces élections étaient fixées au 24 juillet.

Elles ont été ensuite repoussé au16 octobre puis au 23 octobre.

Les responsables électoraux ont fait valoir par la suite des problèmes techniques, notamment le fait que près de 400.000 Tunisiens n'ont toujours pas de carte électorale, pour motiver la nécessité d'un report. Le projet de reporter ces élections avait fait descendre dans la rue nombre de manifestants craignant que la révolution ne leur soit confisquée.

La Tunisie s'efforce de retrouver la stabilité et de remettre son économie sur les rails depuis la chute du régime Ben Ali. Le nombre de touristes a chuté et la Banque mondiale ne prévoit pour cette année qu'une croissance de 1,5%.

Vous êtes à nouveau en ligne