Le prince héritier d'Arabie saoudite meurt huit mois après sa nomination

Le prince Nayef ben Abdel Aziz et ministre de l\'Intérieur depuis 1975 à Ryad (Arabie saoudite) 2 mai 2012.
Le prince Nayef ben Abdel Aziz et ministre de l'Intérieur depuis 1975 à Ryad (Arabie saoudite) 2 mai 2012. (FAHAD SHADEED / REUTERS)

ARABIE SAOUDITE - Il avait été désigné successeur du roi Abdallah en octobre après la mort du prince Sultan. Le souverain, qui est âgé de 89 ans, va donc devoir désigner un nouvel héritier.

Le prince Nayef, héritier du trône saoudien et ministre de l'Intérieur depuis 1975, est décédé en Suisse à Genève à l'âge de 79 ans, rapporte samedi 16 juin la télévision publique Ekhbaria, citant un communiqué du palais.

Demi-frère du roi Abdallah, 88 ans, il avait été nommé il y a juste huit mois, en octobre 2011, prince héritier en plus de son poste à l'Intérieur qu'il occupe depuis 37 ans, malgré ses ennuis de santé. Il se trouvait en Suisse depuis mai pour des raisons médicales.

Vieillissement de la dynastie saoudienne

Sa nomination comme prince héritier après le décès de son frère, le prince Sultan, âgé de plus de 80 ans, illustre le vieillissement de la dynastie saoudienne à la tête du royaume, un acteur-clé dans la politique au Moyen-Orient et premier exportateur mondial de pétrole.

Personnage austère, le prince Nayef était considéré comme plus conservateur que le roi Abdallah, un prudent réformateur. Ses obsèques seront célébrées dimanche à La Mecque. Le souverain, qui est âgé de 89 ans, va donc devoir désigner un nouvel héritier. Le prince Salman, nommé ministre de la Défense en novembre, fait figure de favori.

Vous êtes à nouveau en ligne