La coalition ne sait pas comment lutter contre le groupe État islamique

FRANCE 3

Une réunion des 24 pays de la coalition se tient ce mardi 2 juin à Paris. "L'enjeu est de reprendre la main", annonce le journaliste de France 3 Hugues Huet. Mais la situation est complexe.

Les jihadistes du groupe État islamique avancent toujours en Syrie et en Irak. Quelle stratégie adopter ? C'est la question centrale d'une réunion de la coalition, ce mardi 2 juin au ministère des Affaires étrangères à Paris.

Malgré plus de 4 000 frappes aériennes depuis 10 mois, les jihadistes accumulent les conquêtes : Palmyre en Syrie, Ramadi en Irak... "L'enjeu est de reprendre la main sur le terrain", annonce le journaliste de France 3 Hugues Huet, en direct du quai d'Orsay.

"Pas de stratégie alternative"

Mais la coalition, qui réunit 24 pays, "n'a pas véritablement de stratégie alternative à partir du moment où ni les Américains, ni les Français n'ont l'intention d'envoyer de troupes sur le terrain", explique le reporter.

"L'une des grandes faiblesses de la coalition est que son succès repose en partie sur l'armée irakienne. Or, celle-ci est relativement peu combattive. (...) Autre handicap : cette armée reste très majoritairement de confession chiite. Pour libérer des régions sunnites, ce n'est pas forcément le meilleur alliage", conclut Hugues Huet.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne