L'Iran va construire une deuxième centrale nucléaire à Bouchehr

La centrale nucléaire de Bouchehr (Iran), dont la construction a pris près de 35 ans, sera totalement opérationnelle en novembre 2012, selon le pouvoir iranien.
La centrale nucléaire de Bouchehr (Iran), dont la construction a pris près de 35 ans, sera totalement opérationnelle en novembre 2012, selon le pouvoir iranien. (VALERIY MELNIKOV / RIA NOVOSTI)

Le chef du programme nucléaire iranien a indiqué que la construction débuterait l'an prochain. Une première centrale, construite avec l'appui de la Russie à Bouchehr, est déjà opérationnelle.

L'Iran va lancer l'an prochain la construction d'une deuxième centrale nucléaire iranienne à Bouchehr (sud), à côté de la centrale actuelle construite par la Russie, a annoncé dimanche 27 mai la télévision d'Etat, citant le chef du programme nucléaire iranien Fereydoun Abbassi Davani. Cette centrale nucléaire aura une puissance de 1 000 mégawatts. On ignore encore si la Russie sera également associée à cette entreprise.

Les dirigeants iraniens ont annoncé à plusieurs reprises depuis deux ans leur intention de construire jusqu'à une vingtaine de centrales nucléaires, d'une puissance totale de 20 000 mégawatts, mais n'avaient jamais fait d'annonce précise concrétisant cette intention. La centrale actuelle de Bouchehr, elle aussi d'une puissance de 1 000 mégawatts, a été inaugurée en 2010 après 35 ans de travaux et de nombreuses vicissitudes politiques, techniques et financières, la Russie ayant repris en 1995 un projet abandonné par l'Allemagne après la révolution islamique de 1979 et la guerre Iran-Irak (1980-88).

Cette première centrale, construite par la Russie et contrôlée conjointement par des équipes mixtes d'ingénieurs et techniciens russes et iraniens, n'est cependant toujours pas totalement opérationnelle. Abbassi Davani, cité par plusieurs médias iraniens, a indiqué qu'elle ne fonctionnerait à pleine puissance qu'au mois de novembre, avec près de deux ans de retards par rapport à l'objectif annoncé en 2010.

Vous êtes à nouveau en ligne