Gaza : la trêve rompue, l'armée israélienne mobilise des réservistes

Vue du ministère de l\'Intérieur du Hamas touché par un bombardement israélien à Gaza, le 16 novembre 2012.
Vue du ministère de l'Intérieur du Hamas touché par un bombardement israélien à Gaza, le 16 novembre 2012. (MAJDI FATHI / AFP)

Les raids contre Gaza ont fait, depuis trois jours, au moins 21 morts côté palestinien et trois côté israélien. Francetv info fait le point sur la situation.

GAZA – L'escalade de violence continue dans la bande de Gaza. L'opération israélienne Pilier de défense, lancée mercredi 14 novembre, a déjà fait au moins 21 morts palestiniens. Vendredi, la trêve consentie à l'occasion de la visite du Premier ministre égyptien a été rompue. Par ailleurs, l'armée israélienne a commencé à mobiliser des réservistes.

Les raids contre Gaza ont fait depuis trois jours au moins 21 morts côté palestinien. Quant aux dizaines de roquettes tirées depuis la bande de Gaza par le Hamas depuis trois jours, elles ont fait trois victimes côté israélien. Francetv info fait le point sur la situation.

Troisième jour de l'opération Pilier de défense

Mercredi 14 novembre, après une trêve de 24 heures, le Hamas a perdu son chef militaire Ahmad Jaabari, visé par un missile israélien. En retour, le Mouvement de résistance islamique a lancé 250 roquettes sur Gaza.

Le lendemain, Israël a déclenché l'opération Pilier de défense.

Le Premier ministre égyptien en visite, la trêve rompue

Des "dizaines de frappes" ont continué au petit matin vendredi, selon le porte-parole du ministère de l'Intérieur du Hamas. Les raids ont détruit un bâtiment administratif du ministère de l'Intérieur du Hamas. Selon des sources médicales palestiniennes citées par l'AFP, deux Palestiniens ont été tués lors d'une attaque aérienne israélienne sur le nord de la bande de Gaza pendant la visite, censée durer trois heures, du Premier ministre égyptien, Hicham Qandil. Ce dernier était venu étudier la possibilité d'un cessez-le-feu.

La trêve, sollicitée par Le Caire, a été acceptée par le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahu,"à condition qu'il n'y ait pas de tirs hostiles de Gaza vers Israël pendant cette période". Or, des roquettes tirées de Gaza sont tombées sur le sud du territoire israélien peu après l'arrivée du chef du gouvernement égyptien.

"Le Hamas ne respecte pas la visite du Premier ministre égyptien à Gaza et viole le cessez-le-feu temporaire qu'Israël avait convenu d'observer lors de cette visite", a accusé sur Twitter Ofir Gendelman, un porte-parole de Benyamin Netanyahu. 

Israël mobilise des troupes

Israël, qui a laissé la porte grande ouverte à une "intervention terrestre", a commencé à mobiliser ses troupes. Sur les 30 000 réservistes rappelés jeudi, l'armée israélienne en a mobilisé 16 000 vendredi.

"Le processus est en cours, l'armée distribue des convocations pour 16 000 soldats réservistes", a indiqué une porte-parole de l'armée.

Vous êtes à nouveau en ligne