VIDEO. Une journée de trêve sanglante à Gaza

F.GENAUZEAU, A GREGO / FRANCE 2

Le cessez-le-feu a duré moins de deux heures. Au moins 62 Palestiniens et deux soldats israéliens ont été tués, vendredi 1er août. 

Le cessez-le-feu n'aura finalement pas duré. Moins de deux heures après l'entrée en vigueur de la trêve dans la bande de Gaza, le gouvernement israélien a accusé le Hamas et ses alliés de "violation flagrante" du cessez-le-feu.

Des "combats" auraient éclaté dans un tunnel du Hamas, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza, tuant deux soldats israéliens. Un officier aurait été "kidnappé", selon Tsahal. Une information que dément formellement le Hamas. 

> Suivez ici les évènements de la journée 

L'armée israélienne a alors violemment bombardé l'enclave palestinienne. Le bilan est dramatique : au moins 62 Palestiniens ont été tués et 350 blessés. La suspension des combats, qui devait initialement durer trois jours, était censée permettre l'ouverture au Caire (Egypte) de négociations sur une trêve durable. On estime à plus de 1 500 le nombre de morts palestiniens au 24e jour de cette guerre dévastatrice et meurtrière.

 

Vous êtes à nouveau en ligne