VIDEO. "Tel-Aviv sur Seine" : Bartolone assure qu'il "n'y aura pas de débordement"

ITELE

Le président de l'Assemblée nationale a réagi à la vive polémique qui agite l'événement prévu à Paris jeudi, au micro d'i-Télé.

"Mais il n'y aura pas de débordement !" En pleine polémique sur "Tel-Aviv sur Seine", le président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone, estime que "chacun va revenir à la raison", "malgré les protestations des uns et des autres". Au total, 300 policiers et gendarmes doivent renforcer le dispositif habituel, jeudi 13 août, pour accompagner cette journée culturelle.

"Il faut maintenir la pression sur le gouvernement israélien"

"Il faut savoir faire la différence. Il faut accueillir Tel-Aviv", poursuit Claude Bartolone, mercredi 12 août sur i-Télé. "Il faut maintenir la pression sur le gouvernement israélien pour empêcher les colonisations et pour arriver à une solution de paix entre les Israéliens et les Palestiniens." La veille, la maire de Paris, Anne Hidalgo, avait déjà défendu l'événement, dans une tribune publiée dans Le Monde : "[On] ne saurait rendre une ville ou une population comptable de la politique de son gouvernement."

Vous êtes à nouveau en ligne