VIDEO. "Il faut prendre des mesures pour protéger les civils de Gaza", estime un responsable de l'ONU

S. SOULA / FRANCE 2

Pierre Krähenbühl, le chef de l'agence des Nations unies pour l'aide aux réfugiés palestiniens, a accordé un entretien exclusif à Samah Soula pour France 2.

"C'est épouvantable et intolérable." Lors d'un entretien accordé à France 2, jeudi 31 juillet, Pierre Krähenbühl, le chef de l'agence des Nations unies pour l'aide aux réfugiés palestiniens (UNRWA), a condamné fermement l'attaque de l'école de l'ONU qui a fait au moins 16 morts, mercredi. 

"Nous avons rappelé à 17 reprises aux Israéliens où était cette école et le nombre de personnes à l'intérieur, a-t-il affirmé. Néanmoins, on arrive à un tel drame, avec des enfants qui sont tués au milieu de la nuit à côté de leurs parents."

"Les civils de Gaza n'ont nulle part où aller"

C'est la sixième fois depuis le début de l'opération israélienne qu'une école de l'UNRWA est touchée par les bombardements, selon Pierre Krähenbühl. "Il faut que d'autres mesures soient prises pour protéger ces enceintes", ainsi que "tous les civils de Gaza qui n'ont nulle part où aller".

On compte déjà 200 000 déplacés dans l'enclave palestinienne, alors que l'armée israélienne continue à appeler à l'évacuation de quartiers entiers. "Si ça continue de se produire et que nous avons encore plus de déplacés, nous ne serons plus en mesure de répondre à leurs besoins", a-t-il averti.

Des armes du Hamas dans les écoles

L'armée israélienne a accusé de nombreuses fois le Hamas de cacher des armes dans les camps de réfugiés de l'ONU. "Nous avions trouvé à trois reprises des armes dans des écoles lors d'inspections que nous menons régulièrement pour prévenir ce genre d'évènements", a répondu le chef de l'UNRWA.

Vous êtes à nouveau en ligne