VIDEO. Gaza : "Nous n'avons plus de maison"

SAMAH SOULA, PATRICK DESMULE, VINCENT LEJEUNE / FRANCE 2

Les habitants de la bande de Gaza sont sonnés en constatant les dégâts causés par les bombardements israéliens.

Les Gazaouis profitent du cessez-le-feu en cours, samedi 26 juillet, pour sortir. Nombreux sont ceux qui constatent que leur maison est détruite. "Nous n'avons plus de maison", déplore une femme. "J'ai le cœubr brisé. J'ai mis toute ma vie à construire cette maison", dit un homme, résigné.

"Il y a plein de corps sous les décombres"

Dans le même temps, un peu plus loin, les secours sortent des corps des décombres. L'odeur est insoutenable. "Il y a plein de corps, là, en dessous. Les gens nous en prévenus. Il nous faut des grues pour dégager les tonnes de gravats", indique un habitant.

Mais la population ne peut s'attarder. L'armée israélienne a insisté sur le fait qu'il ne fallait pas réintégrer les maisons. Hommes et femmes ont à peine le temps de réaliser les ravages qu'ils doivent repartier avec quelques affaires sous le bras et une bombone de gaz sur l'épaule.

 

Vous êtes à nouveau en ligne