VIDEO. Des heurts éclatent à la frontière entre Israël et la bande de Gaza

AP

En une dizaine de jours, un total de sept Israéliens et 27 Palestiniens, dont neuf assaillants présumés et huit enfants, ont perdu la vie.

Alors que les violences s'intensifient entre Israéliens et Palestiniens, plusieurs groupes palestiniens ont fait de ce mardi 13 octobre un "jour de colère" en Cisjordanie occupée, dans la bande de Gaza et à Jérusalem-Est. Il s'est traduit par des manifestations et des heurts entre Palestiniens et les forces de l'ordre israéliennes, notamment aux niveaux des checkpoints, les points de passage entre ces territoires.  

Heurts à Gaza, attaques à l'arme blanche à Jérusalem, ainsi qu'à Tel Aviv... les territoires s'embrasent. En une dizaine de jours, un total de sept Israéliens et 27 Palestiniens, dont neuf assaillants présumés et huit enfants, ont perdu la vie.

Pour enrayer la montée de la violence, le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou pourrait décider de boucler les quartiers palestiniens Jérusalem-Est d'où sont originaires un certain nombre des auteurs des attaques menées depuis près de quinze de jours.

L'escalade de la violence 

Ces violences ont été provoquées en partie par les interrogations sur l'avenir du statut de l'esplanade des Mosquées à Jérusalem. Vendredi, sept jeunes Palestiniens ont été tués par des tirs israéliens lors de heurts à la frontière de la bande de Gaza. Trois jours auparavant, l'agitation avait gagné les Arabes israéliens avec des affrontements à Jaffa, près de Tel-Aviv. Samedi, Israël a affirmé avoir déjoué en Cisjordanie le premier attentat à la bombe depuis le début du cycle des violences, menant dès le lendemain à Gaza un raid en représailles à un tir de roquette, tuant une Palestinienne enceinte et sa fillette.

Mardi, de nouvelles agressions ont été commises par des Palestiniens à Jérusalem et dans la banlieue de Tel Aviv, faisant au moins trois morts et plusieurs blessés. Plus tôt dans la matinée, à Raanana, dans la banlieue nord de Tel Aviv, un autre Palestinien a légèrement blessé un Israélien à un arrêt de bus situé sur la principale artère de la ville. Une vidéo amateur diffusée par la police montre que l'assaillant a ensuite été battu par des passants. Dans cette même banlieue, quatre autres personnes ont ensuite été blessées à l'arme blanche par un Palestinien.

Vous êtes à nouveau en ligne