VIDEO. Cisjordanie : plusieurs centaines de Palestiniens enterrent une 3e victime de l'incendie de Douma

REUTERS et APTN

La maison a été incendiée, vendredi 31 juillet, dans le village de Douma, en Cisjordanie occupée. Des colons extrémistes israéliens sont accusés d'avoir mis le feu à l'habitation.

Plusieurs centaines de Palestiniens ont marché, lundi 7 septembre, jusqu'au cimetière de Douma, en Cisjordanie, pour enterrer Riham Dawabcheh, morte de ses blessures après son bébé et son mari à la suite d'un incendie imputé à des extrémistes juifs.

"Israël, Etat terroriste !" a scandé la foule, brandissant des drapeaux palestiniens. Riham Dawabcheh, une enseignante de 27 ans brûlée au troisième degré sur 80% de son corps, a succombé à ses blessures peu après minuit à l'hôpital Sheba, dans la banlieue de Tel Aviv (Israël), plusieurs semaines après l'incendie de sa maison, le vendredi 31 juillet. Des colons israéliens extrémistes sont accusés d'avoir mis le feu à l'habitation.

Un seul enfant rescapé de l'incendie

La famille avait été surprise dans son sommeil lorsque, selon l'enquête, des hommes masqués avaient lancé des engins incendiaires par les fenêtres de la maison laissées ouvertes en raison de la chaleur. De la petite famille ne subsiste qu'Ahmed, 4 ans, grièvement brûlé, mais dont "la situation s'est améliorée", selon une porte-parole de l'hôpital Sheba. Les autorités palestiniennes ont décrété trois jours de deuil national.

Vous êtes à nouveau en ligne