VIDEO. Cisjordanie : au moins 4 Palestiniens tués dans des manifestations en soutien à Gaza

AP

Des affrontements avec l'armée israélienne se sont déroulés dans toute la Cisjordanie, lors de manifestations contre l'offensive Bordure protectrice à Gaza.

La Cisjordanie s'embrase. Dans la nuit du jeudi 24 au vendredi 25 juillet, au moins quatre Palestiniens ont trouvé la mort dans des manifestations contre l'offensive israélienne à Gaza dans plusieurs villes de Cisjordanie.

A Ramallah, un cortège de manifestants a marché vers Jérusalem-Est pour protester contre l'opération Bordure de protection, qui en est à son 18e jour, et a déjà fait plus de 800 morts à Gaza. Des heurts ont eu lieu lorsque le cortège a rencontré les forces israéliennes au checkpoint de Qalandia, non loin de Jérusalem. Un manifestant de 25 ans a été tué et 150 autres ont été blessés, dont trois dans un état critique, selon les responsables de la police et des services de secours palestiniens, cités par l'AFP.

> Suivez les évènements de la journée en direct

Du côté d'Hébron, à 30 km au sud de Jérusalem, deux Palestiniens de 30 et 46 ans ont également été tués par des tirs de soldats israéliens dans le village de Beit Ommar, selon des sources médicales palestiniennes.

"Des colons impliqués"

A Naplouse, deux hommes de 18 ans et 22 ans ont été tués par balles. Selon la radio de l'armée israélienne, c'est une femme appartenant à un groupe de colons qui a tiré. Une porte-parole israélienne s'est bornée à confirmer que "des colons avaient été impliqués" dans des violences.

Vendredi en milieu de journée, on dénombrait huit Palestiniens tués ces derniers jours en Cisjordanie où des manifestations contre l'opération militaire israélienne à Gaza donnent lieu à des heurts de plus en plus violents avec les forces de sécurité israéliennes. Radio Israël affirme que ce mouvement de protestation est le plus large depuis la première moitié des années 2000, au moment de la deuxième intifada.

Vous êtes à nouveau en ligne