DIRECT. Le Hamas revendique des tirs de roquettes contre Jérusalem, Tel-Aviv et Haïfa

Une gerbe de débris dans le ciel de Gaza, après une frappe israélienne, le 8 juillet 2014.
Une gerbe de débris dans le ciel de Gaza, après une frappe israélienne, le 8 juillet 2014. (EYAD AL BABA / ANADOLU AGENCY / AFP)

Les sirènes d'alerte ont retenti à Jérusalem, où le Hamas a revendiqué de nouveaux tirs de roquettes.

Une nouvelle spirale de violences fait craindre un conflit armé entre le Hamas et Israël, mardi 8 juillet. L'armée israélienne a lancé l'opération "Protective Edge" ("Bordure protectrice") sur la bande de Gaza, contrôlée par le mouvement islamiste, lundi 7 juillet à minuit. Une vaste offensive militaire destinée à rétablir son pouvoir de dissuasion et à stopper les tirs de roquettes sur son territoire.

Au moins quatorze Palestiniens morts et 80 blessés. Ces dizaines de frappes et de raids aériens israéliens, qui ont notamment visé des maisons de membres du Hamas, ont fait quatorze morts et au moins 80 blessés côté palestinien, mardi. Le bilan devrait s'alourdir, car les forces israéliennes ont tué plusieurs activistes palestiniens arrivés de Gaza par la mer, a annoncé à l'AFP une source israélienne au sein des services de sécurité. En réaction, le Hamas a menacé de s'en prendre à "tous les Israéliens".

Israël prêt à une offensive terrestre. "Les attaques aériennes que nous avons menées ne constituent qu'une étape. L'opération n'a pas de limite de temps", a assuré un porte-parole de l'armée. Un responsable israélien indique, sous couvert d'anonymat, que l'Etat hébreu est prêt à toutes les options, y compris une offensive terrestre. Le cabinet de sécurité a d'ailleurs autorisé mardi le rappel de 40 000 réservistes en prévision. Des renforts ont déjà été déployés aux abords de Gaza et des chars et des transports de troupes blindés acheminés à la frontière. 

Plus de 320 roquettes tirées depuis Gaza en trois semaines. L'opération a été déclenchée en riposte aux dizaines de tirs de roquettes lundi soir contre le sud d'Israël. Ils ont été revendiqués par les Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas. Mardi soir, le mouvement a revendiqué des tirs de roquettes contre les villes de Jérusalem, Tel-Aviv et Haïfa.

Vous êtes à nouveau en ligne