Tweet choquant sur un enfant mort à Gaza : l'élu soupçonné "vraisemblablement" victime d'une usurpation d'identité

Jacques Renaud, adjoint au maire de Montreuil-Juigné (Maine-et-Loire), "n'a pas de compte Twitter. Cela a été vérifié", affirme le procureur adjoint d'Angers.

Le tweet comparait un présumé enfant palestinien mort à de "la viande hallal". Mais le compte incriminé serait un faux. Jacques Renaud, élu du Maine-et-Loire à qui le message a été attribué, a "vraisemblablement" été victime d'une usurpation d'identité, affirme le procureur adjoint d'Angers, vendredi 25 juillet. "Il n'a pas de compte Twitter. Cela a été vérifié, c'est quasiment sûr, à 95%", selon Philippe Mélia.

"La gendarmerie a fait une réquisition auprès de Twitter pour déterminer l'origine du compte", et les gendarmes ont saisi les ordinateurs de l'élu. "On cherche l'usurpateur", et tout dépend de la réponse de Twitter quant à l'utilisateur du compte @JacquesRenaud49. Que l'usurpateur supposé ait ciblé cet élu, Jacques Renaud, maire-adjoint de Montreuil-Juigné, laisse supposer un acte malveillant dirigé envers l'élu, aussi conseiller prudhommal, selon Philippe Mélia : "Ça paraît moins crédible qu'il soit ciblé au hasard."

L'élu n'a cessé de répéter qu'il n'"utilise pas ce genre de technologies" et qu'il ne pouvait avoir "tenu les propos ignobles qui lui sont attribués sur Twitter". Son entourage avait confirmé l'information à plusieurs reprises. La première adjointe au maire de Montreuil-Juigné, Nathalie Lemaire, avait en outre remarqué que l'usurpateur avait "continué à tweeter" sous le nom de Jacques Renaud pendant que ce dernier "était à la gendarmerie pour porter plainte".

Vous êtes à nouveau en ligne