Situation extrêmement tendue au Proche-Orient

France 2

Depuis quelques jours, certains redoutent une troisième Intifada. Il y a des violences dans les deux camps. Les explications de France 2.

À Ramallah (Cisjordanie), des membres des forces de sécurité israéliennes se sont infiltrés dans les rangs de manifestants palestiniens mercredi 7 octobre. Ils n'ont pas hésité à ouvrir le feu ou à les frapper. Cette scène montre à quel point les services de sécurité israéliens tentent de déployer tous les moyens pour contenir l'actuelle vague de violences. Dans cette arrestation, il y a eu trois blessés dont un sérieusement. Les soldats ont depuis peu l'autorisation d'ouvrir le feu à balles réelles pour maintenir l'ordre.

Plusieurs morts et des centaines de blessés

Depuis une semaine, les attaques anti-israéliennes se sont multipliées. Mercredi une Palestinienne de 18 ans a poignardé un Israélien à quelques mètres seulement du Mur des Lamentations. Ces attaques s'étendent désormais au-delà de la poudrière que constitue Jérusalem.

"Nous ne sommes pas en sécurité dans notre pays", témoigne une Israélienne. Le Premier ministre Benyamin Netanyahou a donné carte blanche à ses services de sécurité. On déplore déjà plusieurs morts et des centaines de blessés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne