Proche-Orient : les Palestiniennes en première ligne

FRANCE 2

Samedi 10 octobre à Gaza, des étudiantes palestiniennes manifestaient pour revendiquer le droit à prendre une part active dans la contestation anti-israélienne.

Au Proche-Orient, on ne parle pas de nouvelle Intifada, mais les attaques et les morts s'accumulent. Depuis une dizaine de jours, les émeutes se multiplient. Des émeutes où les femmes prennent désormais une place importante. Keffieh sur le visage, pierre ou lance-pierre entre les mains, de Gaza à Ramallah, les femmes occupent une place en première ligne avec les forces israéliennes. Depuis le début de la crise, de nombreuses Palestiniennes ont décidé de descendre dans la rue.

Prendre une part active

Samedi 10 octobre à Gaza, des étudiantes manifestaient revendiquant ce rôle nouveau dans la contestation anti-israélienne. "Il n'y a pas que les hommes qui peuvent se battre, les femmes aussi veulent participer. Pas seulement avec les mots ou avec les pierres, mais aussi avec les couteaux et les armes", explique l'une des manifestantes.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne