Proche-Orient : flambée de violence entre Israéliens et Palestiniens

FRANCE 3

Ce mardi 13 octobre a été particulièrement sanglant à Jérusalem et près de Tel-Aviv. On parle désormais "d'intifada des couteaux".

Une "journée de rage". C'est ce que les Palestiniens avaient promis en ce mardi 13 octobre au Proche-Orient. Tout a commencé à Raanana, dans la banlieue de Tel-Aviv. Un jeune Palestinien a légèrement blessé au couteau un Israélien à un arrêt de bus.

Puis, deux attentats ont éclaté à Jérusalem. Deux assaillants armés d'un couteau et d'une arme à feu sont entrés dans un bus, ont tué deux personnes et en ont blessé trois autres. Plus tard, un homme a foncé en voiture dans un arrêt de bus, puis a sorti une hache pour s'attaquer à des passants de ce quartier ultra-orthodoxe. Bilan : un mort et un blessé.

"L'intifada des couteaux"

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu met en cause Mahmoud Abbas : "Je demande au président de l'Autorité palestinienne d'arrêter de mentir et d'inciter à la haine. Un vrai leader doit prendre ses responsabilités et lutter contre les extrémistes qui s'attaquent à des innocents".

Cette journée est la plus meurtrière de ce qu'on appelle désormais "l'intifada des couteaux". Depuis le début des violences, une trentaine de Palestiniens et sept israéliens ont perdu la vie.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne