Pour le moment, l'UE ne reconnaît pas Jérusalem comme capitale d'Israël

France 3

Des manifestations ont eu lieu ce lundi 11 décembre au Proche-Orient contre Israël pendant que le Premier ministre israélien rencontrait les dirigeants de l'UE. Il leur a demandé de s'aligner sur la position de Donald Trump.

L'accueil de Benjamin Netanyahu a été un peu froid ce lundi à Bruxelles. La position de l'UE reste ferme : Jérusalem doit être la capitale des Israéliens et des Palestiniens. Il n'y aura pas de transfert d'ambassades des 28 de Tel-Aviv vers Jérusalem, a rappelé la patronne de la diplomatie européenne.

"Lâcheté européenne"

Mais cette digue est fragile. Trois États membres affirment qu'il faut être réaliste. La Lituanie, qui a invité officiellement le Premier ministre israélien, la Hongrie et la République tchèque, dont le chef de l'État dénonce "la lâcheté européenne". Benjamin Netanyahu a discuté longuement avec les ministres européens, rappelant que l'UE avait besoin d'Israël pour sa sécurité, manière d'enfoncer un coin dans l'unité fragile des 28, conclut en direct de Bruxelles le journaliste Pascal Verdeau.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne