Les Etats-Unis autorisent l'ex-espion Jonathan Pollard à quitter le pays

France 2

Jonathan Pollard, ancien analyste de l’Armée américaine et espion pour l’État hébreu, est libre. Il peut même retourner en Israël.

Jonathan Pollard restera à jamais un traître pour les Etats-Unis. Pour le gouvernement israélien, au contraire, il est un héros. Beaucoup espèrent qu’il pourra bientôt émigrer en Israël. Il a 66 ans et a passé près de la moitié de sa vie en prison depuis son arrestation à Washington en 1985. Analyste pour la Marine américaine, il a fourni aux services de renseignement israéliens des milliers de documents confidentiels, dont certains auraient permis à Israël de bombarder le siège de l’Organisation de libération de la Palestine à Tunis (Tunisie) puis d’éliminer l’un de ses dirigeants.

Israël prêt à l'accueillir

Pendant trois décennies, les autorités israéliennes ont tout fait pour obtenir sa libération. En vain. Depuis 2015, il était assigné à résidence à New York avec interdiction de parler à la presse. Il portait un bracelet électronique. Désormais, Jonathan Pollard est un homme libre et le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu se dit impatient de l’accueillir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne