L'application Yo pourrait aider les Israéliens à anticiper les roquettes

Une roquette tirée depuis Gaza sur le sud d\'Israël, le 9 juillet 2014.
Une roquette tirée depuis Gaza sur le sud d'Israël, le 9 juillet 2014. (JACK GUEZ / AFP)

Deux développeurs israéliens veulent étendre le concept de cette appli à la prévention des bombardements.

Elle ne sert qu'à envoyer des "yo". Une seule tonalité, un seul mot : Yo. Mais cette application pour smartphone, à l'origine potache et inutile, se découvre régulièrement de nouveaux potentiels. Selon Times of Israel (en anglais), mardi 8 juillet, deux développeurs israéliens souhaitent étendre son concept à la prévention des bombardements, en pleine opération "Protective Edge" ("Bordure protectrice") sur la bande de Gaza.

Déjà à l'origine de l'application Red Alert ("Alerte rouge"), qui envoie un message en même temps que le déclenchement des sirènes, actionnées 15 secondes avant l'explosion d'une fusée, ils ont monté un partenariat avec Yo. Alors que le Hamas tire des dizaines de roquettes sur plusieurs villes israéliennes en réponse aux raids menés par Tsahal, les utilisateurs de l'application peuvent souscrire à une extension qui leur envoie un "yo" chaque fois qu'une "Red Alert" est lancée.  

 

Vous êtes à nouveau en ligne