Jérusalem : dans la vieille ville, les maisons de la discorde

france 3

En Israël, depuis le déménagement de l'ambassade américaine à Jérusalem, de plus en plus de juifs s'installent dans la partie Est de la ville sainte, initialement un secteur musulman, en rachetant des maisons.

La porte de Damas est la principale entrée vers le quartier musulman de la vieille ville de Jérusalem, mais également le chemin le plus direct vers le Mur des Lamentations. Sur cette artère, une première maison aux couleurs d'Israël, et une petite échoppe. Elle a été installée après les meurtres au couteau de plusieurs juifs en 2015. Danel Louria milite activement pour renforcer le peuplement juif au sein des murs de Jérusalem. Dans le dédale des ruelles du quartier musulman, il nous conduit dans l'une des maisons achetées par son association. Du toit, l'une des plus belles vues de la ville sur l'Esplanade des mosquées.

Depuis la guerre des Six Jours, la vieille ville est sous pavillon israélien

Grâce à des donateurs juifs, israéliens ou de la diaspora, déjà plus d'une vingtaine de maisons acquises, où vivent 85 familles. Des demeures ultra sécurisées. Irit Weinberg est mère de huit enfants. Elle vit ici depuis vingt ans. Dans la même rue, entre deux habitations juives sous vidéosurveillance, la maison d'Ola Mughrabi, musulmane. Elle explique qu'une fatwa, une loi religieuse, empêche normalement les Palestiniens de vendre à des juifs. Elle assure qu'elle ne partira jamais. Mais depuis la fin de la guerre des Six Jours en 1967, la vieille ville de Jérusalem vit sous pavillon israélien.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne