Israël : les deux principaux candidats d'opposition annoncent une alliance pour battre Benyamin Nétanyahou aux législatives

Benny Gantz (à gauche) et Yaïr Lapid, les deux adversaires de Benyamin Nétanyahou les mieux placés dans les sondages pour l\'élection législative en Israël, qui ont annoncé leur alliance le 21 février 2019.
Benny Gantz (à gauche) et Yaïr Lapid, les deux adversaires de Benyamin Nétanyahou les mieux placés dans les sondages pour l'élection législative en Israël, qui ont annoncé leur alliance le 21 février 2019. (THOMAS COEX / AFP)

Benny Gantz et Yaïr Lapid, les principaux adversaires du Premier ministre israélien, promettent de se partager la fonction s'ils l'emportent.

Benyamin Nétanyahou doit-il craindre une défaite lors des élections législatives anticipées organisées en Israël le 9 avril prochain ? Ses deux principaux adversaires, Benny Gantz et Yaïr Lapid, ont annoncé, jeudi 21 février, avoir conclu une alliance pour le battre.

Benny Gantz, un ancien chef d'état-major de l'armée, a récemment créé son parti, Résilience pour Israël, qui est généralement classé au centre droit. Yaïr Lapid est lui à la tête du parti de centriste Yesh Atid ("Il y a un avenir"), qui compte actuellement 11 députés sur 120 au Parlement.

Nétanyahou reste en tête des sondages

Dans des communiqués, Benny Gantz et Yaïr Lapid ont indiqué qu'ils formaient une liste commune. S'ils l'emportent, ils affirment qu'ils assureraient ensemble une fonction de Premier ministre tournante.

Selon les sondages, ils sont les deux personnalités politiques d'opposition les mieux placées avant l'élection, même si Benyamin Nétanyahou reste en tête. Cependant, la possibilité que le procureur général n'annonce avant le 9 avril son intention d'inculper le Premier ministre dans plusieurs affaires de corruption présumée pèse sur la campagne.

Vous êtes à nouveau en ligne