Israël: le directeur d'Human Rights Watch expulsé

France 24

En Israël, le directeur de l'organisation Human Rights watch a du quitter le pays. Omar Shakir était accusé par le gouvernement d'appeler au boycott de l'état hébreu. Avant son départ, il a lancé un cri d'alerte.

Une dernière photo souvenir avant d'embarquer à l'aéroport Ben Gourion.

Omar Shakir, le directeur de l'organisation Human Rights Watch pour Israel et les Territoires Palestiniens, doit quitter précipitamment l'état hébreu.

La Cour suprême du pays a validé ce lundi l'expulsion décidée par le gouvernement.

Quelques heures avant son départ, le principal intéressé exprimait son amertume dans les locaux de son ONG à Jerusalem.

Omar SHAKIR, directeur d'Human Rights Watch :
"Si le gouvernement israélien peut expulser impunément quelqu'un qui documente les violations des droits de l'homme, comment peut-on mettre un terme à ces abus ?"

Cette expulsion est la première application d'une loi votée par le parlement israélien en 2017.

Un texte initié par le gouvernement Netanyahou qui interdit l'entrée du territoire israélien aux ressortissants étrangers appelant au boycott d'Israel...

Omar SHakir, de nationalité américaine, aurait justement franchi le pas, en demandant la supension d'Israel de la FiFA, ou en souten ant des appels au boycott des produits israéliens.

il devrait poursuivre ses activités depuis la Jordanie voisine.

Vous êtes à nouveau en ligne