Israël : la police recommande l'inculpation du Premier ministre Benyamin Nétanyahou et de sa femme pour corruption

Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, lors d\'une allocution télévisée, à Tel Aviv (Israël), le 18 novembre 2018.
Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, lors d'une allocution télévisée, à Tel Aviv (Israël), le 18 novembre 2018. (JACK GUEZ / AFP)

Nétanyahou a rejeté les conclusions de la police, qu'il juge sans fondement juridique. C'est la troisième affaire distincte dans laquelle la police recommande sa mise en examen.

Les ennuis judiciaires s'accumulent pour Benyamin Nétanyahou. La police israélienne a annoncé, dimanche 2 décembre, avoir recommandé l'inculpation du Premier ministre israélien, ainsi que de sa femme Sara Nétanyahou, pour fraude et corruption. 

C'est maintenant au procureur général de décider s'il inculpe ou non le couple. Celui-ci est soupçonné d'avoir tenté de s'assurer une couverture bienveillante de la part du site d'information Walla, en contrepartie de faveurs gouvernementales qui pourraient avoir rapporté des centaines de millions de dollars à Bezeq, principal groupe de télécommunications israélien, propriétaire de Walla.

La troisième affaire similaire qui le vise

Dans un communiqué, le chef du gouvernement israélien a rejeté les conclusions de la police, dont il estime qu'elles ne sont pas "légales""Je suis sûr que dans ce cas, les autorités compétentes, après avoir examiné la question, parviendront à la même conclusion : qu'il n'y avait rien parce qu'il n'y a rien", a-t-il assuré.

En février, déjà, la police israélienne avait recommandé la mise en examen de Benyamin Nétanyahou dans deux affaires similaires, où il est accusé d'avoir promis des décisions politiques favorables à des hommes d'affaires en échange de cadeaux ou d'une couverture médiatique à son avantage.

Vous êtes à nouveau en ligne