Israël impose le bouclage de Hébron après une série d'attaques palestiniennes

A Hébron (Cisjordanie), à proximité du domicile où une Israélienne de 13 ans a été poignardée par un Palestinien, le 30 juin 2016. 
A Hébron (Cisjordanie), à proximité du domicile où une Israélienne de 13 ans a été poignardée par un Palestinien, le 30 juin 2016.  (MUSSA QAWASMA / REUTERS)

Depuis jeudi, deux attaques ont été menées par des Palestiniens près de Hébron, dont l'une a coûté la vie à une adolescente israélo-américaine de 13 ans. 

Israël lance des représailles contre la plus grande ville de Cisjordanie. L'Etat hébreu a imposé, vendredi 1er juillet, un bouclage de Hébron, a annoncé l'armée israélienne. Depuis jeudi, deux attaques ont été menées par des Palestiniens dans cette zone de Cisjordanie occupée, dont l'une a coûté la vie à une adolescente israélo-américaine de 13 ans

Israël, qui occupe la Cisjordanie depuis 1967, va également déployer deux bataillons d'infanterie composés de centaines de soldats autour de cette ville, "la mesure la plus substantielle sur le terrain depuis 2014", a déclaré le porte-parole de l'armée Peter Lerner. 

Cinq cents colons installés dans le centre historique

Hébron est une poudrière depuis que 500 colons se sont installés dans son centre historique, barricadés sous haute protection militaire et retranchés derrière une zone tampon interdite d'accès aux 200 000 habitants palestiniens.

Cette nouvelle poussée de violence intervient alors que les Palestiniens célèbrent le dernier vendredi du ramadan, le mois de jeûne musulman. Depuis début octobre, les Territoires palestiniens, Israël et Jérusalem ont été secoués par un regain de violence qui a tué 214 Palestiniens, 34 Israéliens, deux Américains, un Erythréen et un Soudanais, selon un décompte de l'AFP. Mais le rythme des attaques palestiniennes s'était ralenti ces derniers temps.

Vous êtes à nouveau en ligne