"Ils essayent de fragiliser l'autorité palestinienne" : près de Jérusalem-Est, Israël a commencé à détruire des maisons palestiniennes

Un soldat devant l\'une des maisons détruites, le 22 juillet. 
Un soldat devant l'une des maisons détruites, le 22 juillet.  (HAZEM BADER / AFP)

Depuis lundi, Israël a commencé à démolir des maisons et des immeubles palestiniens jugés illégaux. Une décision contestée par la communauté internationale. 

C'est une nouvelle campagne de destruction de maisons et de bâtiments palestiniens par les autorités israéliennes. Depuis lundi 22 juillet, une dizaine de maisons sont détruites dans un quartier de Jérusalem. Alors que 350 personnes sont concernées, les autorités israéliennes justifient l’opération pour des raisons de sécurité. Les Palestiniens accusent leur voisin de vouloir gagner du terrain dans un territoire sous le contrôle de l’Autorité palestinienne. 

Destruction à l'explosif ou au bulldozer 

À l’ombre d’un grand pin, un groupe de Palestiniens regarde la destruction de quatre bâtiments. Les Israéliens utilisent des explosifs ainsi qu'un bulldozer et le dispositif de sécurité est volumineux. L’ordre de destruction vient du ministère de la Défense. Il considère que les bâtiments palestiniens construits à moins de 300 mètres de la barrière de séparation, construite en 2002 après la seconde Intifada, représentent une menace.

Ce n'est pas un choix pourtant de vivre ici, explique Jumal Darawi, responsable de la structure intercommunale du secteur. "Ces habitants se sont installés ici parce qu'ils ne peuvent pas construire dans les quartiers de Jérusalem. Le permis de construire des Israéliens coûtent trop cher, ils sont obligés de venir sur la frontière", dit-il. 

Ils possèdent cette terre, ils construisent dessus, mais les Israéliens veulent les empêcher Jumal Darawià franceinfo

Le secteur concerné par les destructions est à l’intérieur du mur de sécurité, mais il est dans un périmètre contrôlé administrativement par l’autorité palestinienne. Israël est soupçonné de vouloir étendre sa zone d'influence.

Premières destructions dans un secteur géré par les Palestiniens depuis les accords d'Oslo

Kahled El Khatib a délivré des permis de construire pour certaines de ses maisons.  Il estime que les Israéliens cherchent à miner l'Autorité palestinienne. "Ce que font les Israéliens, c'est qu'ils essayent de fragiliser l'Autorité palestinienne. Ils veulent montrer aux gens que l'Autorité palestinienne ne pourra ni empêcher la destruction, ni protéger les habitants, affirme-t-il. Selon lui, ils profitent du soutien que les Américains apportent au gouvernement israélien. Ils font ce qu'ils veulent parce que les Américains les soutiennent dans tout ce qu'ils font". 

La semaine dernière des diplomates européens, notamment le consul général de France, sont venus sur le site. L'Union européenne a demandé lundi 22 juillet à Israël de mettre "immédiatement" un terme aux démolitions "illégales". L’ordre de destruction a été validé par la plus haute autorité juridique israélienne. C’est la première opération de destruction lancé, depuis les accords d'Oslo en 1994, sur un secteur géré par les palestiniens. 

Le reportage d'Étienne Monin
--'--
--'--

Vous êtes à nouveau en ligne