Cent Palestiniens tués au cinquième jour de l'offensive militaire israélienne

Des Palestiniens dégageant des corps des ruines d\'une maison bombardée par l\'armée israélienne, le 11 juillet 2014 à Rafah, dans la bande de Gaza.
Des Palestiniens dégageant des corps des ruines d'une maison bombardée par l'armée israélienne, le 11 juillet 2014 à Rafah, dans la bande de Gaza. (SAID KHATIB / AFP)

Le conflit s'embourbe alors que les attaques aériennes de Tsahal répondent sans relâche aux tirs de roquettes palestiniens contre Israël.

La barre symbolique des 100 morts a été atteinte, vendredi 11 juillet à Gaza, cinq jours après le début de l'opération israélienne "Bordure de protection". Deux Palestiniens ont été tués dans le centre de la bande de Gaza lors d'une frappe aérienne, selon les services d'urgences locaux.

Suivez l'évolution du conflit israélo-palestinien en direct sur notre site

Les deux victimes circulaient dans une voiture de la municipalité de Gaza, dans le secteur du camp de réfugiés de Bureij, au moment de l'attaque. Un troisième homme à bord du véhicule est grièvement blessé, a précisé le porte-parole des services d'urgence. Plus tôt vendredi, un raid sur Rafah, dans le sud de la bande Gaza, avait fait cinq morts, dont une femme. La frappe, qui visait le domicile d'un militant du jihad islamique, a également fait 15 blessés.

Au quatrième jour de son offensive contre le Hamas, l'aviation israélienne a indiqué avoir mené 210 raids en 24 heures dans la bande de Gaza, dont 50 durant la nuit de jeudi à vendredi. En plus des 100 palestiniens tués, les autorités palestiniennes évoquent un bilan de plus de 500 blessés, dont nombre de femmes et d'enfants.

L'aéroport Ben Gourion de Tel-Aviv dans le viseur du Hamas

Le conflit semble aujourd'hui s'embourber, les bombardements israéliens répondant sans relâche aux tirs de roquettes palestiniens. Trois roquettes ont été interceptées vendredi matin par le système de défense anti-missiles "Dome de fer" au-dessus de Tel-Aviv, la capitale économique, selon l'armée israélienne. Par ailleurs, une roquette a explosé dans une station-service d'Ashdod, à 30 km de la bande de Gaza, au sud d'Israël, faisant trois blessés, selon les services d'urgence.

Le Hamas, qui contrôle la bande de Gaza, a également revendiqué vendredi quatre tirs de roquettes à longue portée contre l'aéroport international Ben Gourion, dans la périphérie de Tel-Aviv. Le mouvement islamiste a d'ailleurs appelé les compagnies aériennes à ne plus desservir cette escale en Israël : "Compte tenu des attaques d'Israël contre les habitants de la bande de Gaza, la branche armée du mouvement du Hamas a décidé de répondre à l'agression israélienne et nous vous mettons en garde contre la desserte de l'aéroport Ben Gourion, qui sera l'une de nos cibles aujourd'hui, car il abrite également une base militaire."

Vous êtes à nouveau en ligne