Élections en Israël : la poussée de l'extrême droite

FRANCE 3

Mardi 17 mars, les Israéliens sont appelés aux urnes pour élire leurs députés. L'extrême droite pourrait faire un très bon score.

Alors que les Israéliens sont appelés aux urnes pour renouveler leur Parlement, France 2 s'est rendue dans le kibboutz de Migdal Oz. Ici, les familles perpétuent le communautarisme traditionnel où tout est partagé. Derrière les murs d'enceinte se trouvent des villages palestiniens. On est ici en territoire occupé. Une cohabitation sans heurts jusqu'à ce matin de juin 2014. Trois jeunes israéliens qui attendaient un bus sont kidnappés et retrouvés morts quelques jours plus tard. "On se rend compte à quel point à chaque fois, nous passons entre les mailles du filet. Surtout que deux mois après, à l'automne, c'est une jeune fille qui marchait le long de cette route (...) qui s'est fait égorger par un terroriste", confie Sarah Brownstein, habitante d'un kibboutz depuis 2003.

Un seul Etat

Ces événements ont convaincu de nombreux habitants des kibboutz de voter à la droite du Likoud, le parti de Netanyahou. "Je ne crois pas en plus d'un seul Etat", se justifie Yoran Bitan. "Je voterai pour un parti qui dit 'oui à vivre au quotidien, non à donner les territoires'", poursuit Sarah Browntein. Même constat dans la plupart des kibboutz. "La sensibilité de gauche des origines n'a pas résisté aux tensions entre Israéliens et Palestiniens", conclut Hugues Huet, envoyé spécial en Israël.

Vous êtes à nouveau en ligne