Jérusalem, théâtre de quatre attaques au couteau en une journée

Des soldats israéliens patrouillent après une attaque au couteau contre un policier israélien, le 12 octobre 2015 près du quartier général de la police israéelienne à Jérusalem.
Des soldats israéliens patrouillent après une attaque au couteau contre un policier israélien, le 12 octobre 2015 près du quartier général de la police israéelienne à Jérusalem. (AHMAD GHARABLI / AFP)

Ces quatre nouvelles agressions portent à 19 le nombre d'attaques à l'arme blanche depuis le 3 octobre.

La flambée de violence se poursuit entre Israéliens et Palestiniens. Quatre attaques au couteau ont été commises, lundi 12 octobre, à Jérusalem. Trois des assaillants ont été tués par les tirs des forces de sécurité israéliennes après avoir agressé des policiers et des jeunes juifs. Ces quatre nouvelles agressions portent à 19 le nombre d'attaques à l'arme blanche depuis le 3 octobre.

 Deux policiers et deux colons visés. Lundi, deux hommes ont attaqué deux juifs "mineurs" dans une colonie israélienne de Jérusalem-Est. L'un des deux assaillants a été tué. Une femme a également attaqué un policier avant d'être "neutralisée". Plus tôt, un Palestinien a été abattu après avoir poignardé un policier, lors d'un contrôle près de la porte des Lions, à Jérusalem-Est, partie palestinienne de Jérusalem annexée et occupée par Israël. En soirée, un soldat israélien a été poignardé à bord d'un bus à Jérusalem et son agresseur a été abattu par les forces de sécurité.

 Benyamin Nétanyahou promet de vaincre le terrorisme. "Le terrorisme au couteau ne nous vaincra pas", a déclaré le Premier ministre israélien devant le Parlement, lors d'une session placée sous le signe des violences qui parcourent Israël, Jérusalem, la Cisjordanie occupée et la bande de Gaza.

 Deux morts côté israélien, dix côté palestinien. Les agressions au couteau commises pour la quasi-totalité par des Palestiniens, sans coordination apparente, ont fait deux morts israéliens et plus d'une vingtaine de blessés. Dix agresseurs présumés ont été abattus au total.

Vous êtes à nouveau en ligne