Un manifestant palestinien à Hébron (Cisjordanie), le 7 décembre 2017.
Un manifestant palestinien à Hébron (Cisjordanie), le 7 décembre 2017. (HAZEM BADER / AFP)

DIRECT. Jérusalem reconnue capitale d'Israël par les Etats-Unis: des heurts entre l'armée israélienne et des manifestants palestiniens à Ramallah

Pour protester contre la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël, des centaines de personnes ont brûlé des drapeaux américains et israéliens dans la bande de Gaza.

D'autres pays vont faire comme les Etats-Unis. Au lendemain de la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d'Israël, le Premier ministre israélien a assuré, jeudi 7 décembre, que ce n'était qu'un début. "J'aimerais annoncer que nous sommes déjà en contact avec d'autres pays qui feront une reconnaissance similaire", a déclaré Benyamin Nétanyahou.

Le Hamas a appelé à "une nouvelle Intifada", un soulèvement populaire contre l'armée israélienne. Mercredi, des centaines de personnes ont brûlé des drapeaux américains et israéliens dans la bande de Gaza.

Donald Trump isolé sur la scène internationale. Paris, Bruxelles, Berlin, Ankara... Les dirigeants de tous ces pays ont regretté cette décision du président américain, craignant qu'elle n'embrase la région.

La colère des pays musulmans. La Jordanie, pays gardien des lieux saints musulmans à Jérusalem, a dénoncé "une violation du droit international". Même l'Arabie saoudite, traditionnelle alliée des Etats-Unis, a fustigé "un recul dans les efforts en faveur du processus de paix".

21h56 : #ETATS_UNIS Quelles conséquences entraînera la décision de Donald Trump de transférer l'ambassade américaine à Jérusalem ? Éléments de réponse avec France 2.


19h43 : "La décision de Donald Trump est extrêmement grave parce qu'elle va amplifier les mouvements que l'on connaît déjà, elle va créer au Moyen-Orient, mais pas seulement au Moyen-Orient, une contestation alors que le monde a besoin de stabilité, de sécurité, a besoin aussi de dialogue."

15h55 : En Cisjordanie, Nasser Al Kidoua, responsable du Fatah et conseiller du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, a quant à luiannoncé des manifestations qu'il a souhaitées pacifiques.

16h05 : Rappelons qu'après la déclaration de Donald Trump faisant de Jérusalem la capitale d'Israël, Ismaïl Haniyeh, dirigeant du mouvement Hamas, a appelé à une nouvelle intifada (soulèvement) "contre l'ennemi sioniste". Il a demandé aux Palestiniens, aux musulmans et aux Arabes de faire du vendredi 8 décembre "un jour de rage" contre l'initiative américaine.

16h07 : "Je ne crois pas à des conséquences graves (...) Trump n'a pas reconnu Jérusalem réunifiée dans ses limites administratives annexée par Israël en 1967. Cela laisse la porte ouverte à une éventuelle reconnaissance de Jérusalem-Est comme capitale d'un Etat palestinien par un futur président des Etats-Unis."


Franceinfo a interrogé le géopolitologue Frédéric Encel au sujet du regain de tension au Proche-Orient après la reconnaissance de Jérusalem comme capitale israélienne par Washington. Il ne croit "pas à une nouvelle intifada."

15h39 : Les heurts se poursuivent en Cisjordanie ainsi que dans le bande de Gaza entre Palestiniens et troupes israéliennes, au lendemain de l'annonce de Donald Trump reconnaissant Jérusalem comme capitale de l'état hébreu. NBC News World propose de suivre la situation en vidéo et en direct depuis Ramallah. Cela se passe sur Facebook.

15h03 : Au moins 17 personnes ont été blessées dans les rangs de manifestants palestiniens en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza lors de ces heurts.

15h03 : Des violences ont éclaté, comme ici à Ramallah en Cisjordanie, entre Palestiniens et troupes israéliennes lors d'une manifestation contre la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.



(MOHAMAD TOROKMAN / REUTERS)

12h55 : Comment Donald Trump a-t-il pris cette décision, déplorée par la quasi-totalité de la communauté internationale ? Si vous lisez l'anglais, cet article du Washington Post revient sur la façon dont le président américain a préparé cette annonce fracassante. Il y explique notamment le rôle joué par le vice-président Mike Pence et le beau fils du milliardaire, Jared Kushner.

12h51 : "L'annonce du président Trump sur Jérusalem a un impact potentiel très inquiétant. Le contexte est très fragile. [Elle peut] nous ramener à des temps encore plus sombres que ceux que nous vivons aujourd'hui".


La cheffe de la diplomatie de l'UE s'inquiète de la reconnaissance de Jérusalem comme la capitale d'Israël par le président américain Donald Trump, lors d'une conférence de presse.

11h12 : Benyamin Nétanyahou déclare qu'"il y aura un mouvement de beaucoup d'ambassades à Jérusalem" après la décision américaine. "L'heure est venue", lance-t-il.

11h05 : "J'aimerais annoncer que nous sommes déjà en contact avec d'autres pays qui feront une reconnaissance similaire."

Le chef du gouvernement israélien assure que la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël va être suivie par d'autres.

11h01 : @anonyme : Vous pouvez la suivre dans le direct Periscope mis en ligne par l'Elysée.


11h01 : Ou peut-on regarder la conférence tenue par Macron au Qatar ?

10h58 : "La solution doit être trouvée par une négociation entre les Israéliens et les Palestiniens."

En conférence de presse au Qatar, le chef de l'Etat rappelle la "volonté" de la France d'aboutir à la création de "deux Etats, Israël et la Palestine, vivant côte à côte en paix".

10h20 : L'armée israélienne annonce qu'elle va déployer des forces supplémentaires en Cisjordanie, territoire palestinien occupé, après la décision de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme la capitale d'Israël.

09h54 : Sur le terrain, à Gaza, les signes de protestation contre l'annonce de Donald Trump se multiplient.






(MOHAMMED ABED / AFP - IBRAHIM ABU MUSTAFA / REUTERS)

09h55 : Benyamin Nétanyahou affirme que le nom de Donald Trump "s'affichera avec fierté au côté d'autres noms dans l'histoire glorieuse" de Jérusalem.

09h47 : "On ne peut faire face à la politique sioniste soutenue par les Etats-Unis qu'en lançant une nouvelle Intifada."

Les islamistes du Hamas appellent à un nouveau soulèvement populaire pour dénoncer l'annonce américaine sur Jérusalem.

09h47 : Le Hamas palestinien appelle à une "nouvelle Intifada" après l'annonce de Donald Trump sur Jérusalem.

09h48 : Le Premier ministre israélien Benyamin Nétanyahou affirme que Donald Trump est "entré à jamais dans l'histoire" en reconnaissant Jérusalem comme la capitale d'Israël.

08h20 : La Turquie ne décolère pas après la reconnaissance américaine de Jérusalem comme capitale d'Israël. "Prendre une telle décision met le monde, et spécialement la région, dans un cercle de feu", selon le président Recep Tayyip Erdogan.

07h25 : Des Palestiniens ont prévu, aujourd'hui, un rassemblement à Ramallah, en Cisjordanie, un territoire occupé par l'armée israélienne depuis cinquante ans. Hier, ils ont été des centaines dans la bande de Gaza à brûler des drapeaux américains et israéliens et des portraits de Donald Trump.



(IBRAHEEM ABU MUSTAFA / REUTERS)

07h12 : La Jordanie dénonce la décision "légalement nulle" de Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale de l'Etat d'Israël. Le royaume souligne que cette annonce contrevient aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU qui "stipulent la non-reconnaissance de l'occupation israélienne" de Jérusalem-Est.

06h18 : Dans les éléments de langage obtenus par Reuters, les diplomates américains en Israël sont invités à évoquer les possibles violences découlant de la décision de Donald Trump. "Nous nous attendons à ce qu'il y ait au Moyen-Orient et à travers le monde de la résistance à cette information", doivent-ils reconnaître.

06h14 : "Même si j'admets que vous saluerez publiquement cette nouvelle, je vous demande de maîtriser votre réponse officielle."


Dans un mémo consulté par l'agence Reuters, les Etats-Unis demandent à Israël de modérer sa réaction après la reconnaissance par Donald Trump de Jérusalem comme capitale israélienne.