DIRECT. Une trêve humanitaire est annoncée

Un jeune Palestinien passe devant le bâtiment du Hamas dans la ville de Gaza, le 16 juillet 2014, après qu\'une frappe israélienne l\'a partiellement détruit. 
Un jeune Palestinien passe devant le bâtiment du Hamas dans la ville de Gaza, le 16 juillet 2014, après qu'une frappe israélienne l'a partiellement détruit.  (THOMAS COEX / AFP)

Une trêve à but humanitaire de 5 heures doit avoir lieu jeudi 17 juillet.

Après l'échec de la tentative de cessez-le-feu, proposé par l'Egypte, entre Israël et le Hamas, les raids israéliens sur la bande de Gaza continuent, mercredi 16 juillet. Israël a affirmé n'avoir "d'autre choix" que d'intensifier ses raids sur Gaza après le refus de la trêve par le Hamas. Mais dans la soirée, Israël a annoncé une trêve à but humanitaire de 5 heures pour jeudi.

Suivez ici les événements de la journée :

 L'armée israélienne va cesser ses bombardements sur la bande de Gaza pendant six heures jeudi. Cette "fenêtre humanitaire" doit permettre aux habitants de se ravitailler. Selon un communiqué diffusé mercredi soir, l'armée "va faciliter une fenêtre humanitaire demain jeudi 17 juillet. Entre 10 heures et 16 heures locales (9 heures à 15 heures, heure de Paris) Tsahal (l'armée) va cesser ses activités opérationnelles dans la bande de Gaza et stopper les tirs".

Les responsables du Hamas visés. Des avions de combats israéliens ont bombardé mercredi le domicile d'un haut responsable du, Mahmoud Al-Zahar, vide au moment de l'attaque. Les domiciles d'autres responsables du Hamas ont aussi été visés lors de raids aériens distincts, selon des sources de sécurité et des témoins.

Le bilan s'alourdit. Vingt-trois Palestiniens, ont été tués mercredi, au neuvième jour d'une offensive aérienne israélienne contre la bande de Gaza dans laquelle 220 Palestiniens ont péri au total, selon un dernier bilan des services de secours palestiniens. Parmi eux se trouvaient quatre enfants, tués dans l'après-midi.

Israël prévient la population. Dans la matinée, l'armée israélienne a appelé 100 000 habitants de Gaza à évacuer leur domicile, laissant présager de nouveaux raids.

Vous êtes à nouveau en ligne