Cinéma : "Otages à Entebbe" raconte la prise d'otages israéliens de 1976

FRANCE 2

En salles mercredi 2 mai, le film "Otages à Entebbe" est inspiré de faits réels : le détournement en 1976 d'un vol Air France. À son bord, majoritairement des Israéliens, pris en otage par des activistes palestiniens et des Allemands membres de la bande à Baader.

Le 27 juin 1976, le vol Air France n°139 décolle de Tel-Aviv, en Israël. À son bord, 246 passagers dont de nombreux Israéliens. L'avion fait escale à Athènes (Grèce), où quatre militants pro-palestiniens parviennent à monter à bord. Leur objectif : prendre en otage les passagers. Ils détournent l'avion et conduisent les otages en Ouganda. Une action qui vise directement Israël. Deux hommes s'affrontent : Yitzhak Rabin, le Premier ministre israélien, et Shimon Peres, alors ministre de la Défense. Un dilemme : attaquer ou négocier.

Une victoire pour Israël, une impasse pour la paix au Moyen-Orient

Au-delà des manœuvres politiques, le film s'attache à la dimension psychologique de l'événement. Dans le commando, on retrouve un révolutionnaire allemand, Wilfried Böse. Cet intellectuel défend la cause palestinienne, mais la violence de cette prise d'otages le dépasse. Après sept jours, un commando israélien libère les otages. Le film revient sur ces événements, qui furent une victoire pour Israël, mais qui entraînèrent une impasse pour la paix au Moyen-Orient.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne