Iran : Obama veut une solution diplomatique mais n'exclut pas une "action militaire"

Barack Obama, le président américain, le 4 mars 2012 à Washington (Etats-Unis).
Barack Obama, le président américain, le 4 mars 2012 à Washington (Etats-Unis). (JEWEL SAMAD / AFP)

Le président américain a milité dimanche pour une solution diplomatique à la crise sur le programme nucléaire iranien, sans exclure un "action militaire", à la veille d'une rencontre avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

Barack Obama a milité dimanche pour une solution diplomatique à la crise sur le programme nucléaire iranien, regrettant qu'"on parle trop de guerre" en ce moment et assurant que les sanctions visant Téhéran mettait le régime sous une pression sans précédent.

Le président américain, qui s'exprimait à Washington devant l'American Israel Public Affairs Committee (Aipac), le principal lobby pro-Israël aux Etats-Unis, a toutefois réaffirmé aussi être prêt à "utiliser la force" si nécessaire en martelant toutefois son attachement à la négociation : "Je crois fermement qu'il y a encore la place pour la diplomatie, accompagnée d'une certaine pression, pour résoudre cette crise."

Satisfaction de Benjamin Netanyahu

Mais le président américain a rappelé très clairement que "toutes les options rest(aient) sur la table" pour empêcher l'Iran de se doter de l'arme nucléaire, y compris "une action militaire".

Soulignant "qu'Israël doit toujours avoir la possibilité de se défendre seul contre toute menace", les déclarations du président américain ont reçu l'approbation du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu, qu'il doit rencontrer lundi 5 mars. "Je me félicite que le président Obama ait réaffirmé (...) que toutes les options étaient sur la table", a réagi le dirigeant de l'Etat Hébreu.

Vous êtes à nouveau en ligne