Irak : une lettre annonce par erreur le retrait des troupes américaines

France 2

Une lettre de retrait des troupes américaines en Irak a été transmise à Bagdad lundi 6 janvier. Mais il s'agissait d'une erreur.

La confusion règne à la Maison Blanche. Lundi 6 janvier, une lettre envoyée à des officiels irakiens par le Pentagone a semé le trouble. Elle annonce le retrait des troupes américaines d'Irak. L’information a aussitôt été démentie par le chef d'État-Major de l'armée US à Washington. "C'était une erreur. Une rieuse de bonne foi. Un brouillon de lettre non signé, car nous déplacions nos troupes dans le secteur", a indiqué le général Milley. Un cafouillage intervenu en pleines tensions avec l'Iran et lors que 5 200 soldats américains sont encore présents en Irak.

Des annonces retirées

Donald Trump lui-même a semé le doute en twittant samedi 4 janvier. "Nous avons identifié 52 cibles iraniennes (...) dont certaines de très grande importance pour l'Iran et la culture iranienne", a écrit le président américain. Mais les sites en question sont protégés par le droit de la guerre et les États-Unis ne peuvent pas se permettre de les bafouer. Le tweet a aussitôt été démenti par le ministre de la Défense.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne