Irak

L'Irak fait face depuis début octobre 2019 à un mouvement de contestation antigouvernemental qui ne faiblit pas malgré la répression et la mort de plus de 360 personnes, principalement des manifestants.

Dans la rue depuis le 1er octobre, des dizaines de milliers d'Irakiens réclament la refonte du système politique et le renouvellement total de leur classe dirigeante qu'ils jugent corrompue - officiellement 410 milliards d'euros ont été détournés ces 16 dernières années, soit deux fois le PIB du pays -, incompétente et affiliée à diverses capitales qui se disputent l'influence en Irak.

Les deux pays qui tenaient la haute main à Bagdad, les Etats-Unis et l'Iran, sont à couteaux tirés et depuis le début de la révolte. Téhéran a pris l'avantage alors que Washington est aux abonnés absents.

plus
Le président turc Recep Tayyip Erdogan lors d\'une conférence de presse, à Ankara, la capitale de la Turquie, le 24 août 2020.

Micro européen. Sale temps pour le "sultan": la course folle de la Turquie en Méditerranée orientale

Rassemblement des \"gilets jaunes\" sur la place de l\'Étoile à Paris, le 1er décembre 2018.

Retour des "gilets jaunes" : des mouvements similaires sont apparus en Belgique, en Italie et en Irak

Agnès Levallois

"Il y a une relation forte entre Paris et Bagdad"

Emmanuel Macron en Irak avec le président irakien

Visite éclair d'Emmanuel Macron en Irak

Emmanuel Macron à Beyrouth, au Liban, le 1er septembre 2020. 

Emmanuel Macron doit rencontrer les autorités irakiennes

Emmanuel Macron et le Premier ministre irakien, Munstafa Kadhemi, à Bagdad, le 2 septembre 2020.

Emmanuel Macron à Bagdad : "La France veut sa part du gâteau dans l'Irak de demain", selon un politologue

Emmanuel Macron à Beyrouth, au Liban, le 1er septembre 2020.

Emmanuel Macron effectue sa première visite en Irak pour aider le pays à affirmer sa "souveraineté"

Des membres des forces de sécurité irakiennes montent la garde devant l\'ambassade américaine de Bagdad, jeudi 2 janvier 2020.

Irak : 30 ans de souffrance

Saddam Hussein

Guerre du Golfe : 30 ans après, le récit d’un conflit historique

Capture d\'écran d\'une intervention du chercheur irakien Hicham el-Hachémi, spécialiste des mouvements jihadistes, tournée le 11 février 2019, à Bagdad, en Irak. 

Irak : le spécialiste du jihadisme Hicham al-Hachémi assassiné à Bagdad

Après la victoire à Baghouz en Syrie, Donald Trump pensait Daech défait (illustration du 24 mars 2019)..

"On a affaibli nos capacités" : des spécialistes du terrorisme alertent sur une résurgence de Daech en Syrie et en Irak

Des soldats américains dans un ancien palais présidentiel transformé en base irakienne, à Mossoul le 30 mars 2020. 

Washington va réduire ses troupes en Irak dans les "prochains mois"

Mustafa Al-Kazimi, le nouveau Premier ministre irakien, lors d\'une intervention télévisée à Bagdad le 9 avril 2020

Un ancien espion à la tête de l’Irak

De la fumée s\'élève en arrière-plan d\'un drapeau de l\'organisation Etat islamique, dans la province de Dakouk, au sud de Kirkouk, en Irak, le 11 septembre 2015.

Terrorisme : Daech tente de refaire surface en Irak et en Syrie

Un Irakien inspecte un charnier découvert à Sinuni, où des membres de la minorité yézidie ont été tués par des jihadistes de l\'EI, le 3 février 2015. 

Allemagne : un jihadiste du groupe Etat islamique jugé pour génocide contre les Yézidis

Jeanne Der Agopian, chargée des relations presse, et Benjamin Blanchard, directeur de l\'association SOS Chrétiens d\'Orient, lors d\'une conférence de presse sur l\'enlèvement de trois Français et un Irakien à Bagdad, le 24 janvier 2020. 

Irak : les trois Français et l'Irakien membres de SOS Chrétiens d'Orient retenus en otage depuis fin janvier ont été libérés, annonce l'Elysée

Le général français Jean-Marc Vigilant et la ministre française des Armées Florence Parly s\'entretiennent avec des soldats français engagés dans l\'\"Opération Chammal\" en Irak, à Al-Qaim, le 9 février 2019. 

Coronavirus : la France retire ses troupes d'Irak en raison de la pandémie

Des militaires français à Mossoul (Irak), le 13 juillet 2017. Photo d\'illustration.

Coronavirus : la France annonce qu'elle retire ses troupes d'Irak "compte tenu notamment de la crise sanitaire"

L\'Afrique vue de l\'espace

Coronavirus : tour d’horizon mondial du confinement

Des militaires américains dans le camp de Taji (Irak), le 6 mars 2017.

Irak : une base américaine de nouveau la cible de roquettes, trois jours après une attaque mortelle

La base militaire américaine d\'Ain al-Asad, dans la province d\'Anbar, à l\'ouest de l\'Irak, le 13 janvier 2020. 

Irak : des tirs de roquettes font trois morts dont deux soldats américain et britannique

Des soldats américains dans la province irakienne d\'Anbar, le 13 janvier 2020.

Irak : deux soldats américains tués dans des combats contre le groupe Etat islamique

Un médecin prend la température d\'une patiente, dans un hôpital de Wuhan, dans la province de Hubei, dans le centre de la Chine, lundi 17 février 2020. 

Covid-19 : plus de 100 000 cas dans le monde

VIDEO. Julian Assange joue son futur devant la justice britannique pour éviter une extradition vers les Etats-Unis

L\'ambassade américaine à Bagdad (Irak), le 1er janvier 2020. 

Irak : plusieurs roquettes s'abattent près de l'ambassade américaine à Bagdad

Une femme transporte des jerrycans vides dans le camp géré par les Kurdes d\'Al-Hol, dans le nord-est de la Syrie, le 14 janvier 2020.

Rapatriement des jihadistes : la Croix-Rouge appelle les Etats "à assumer leurs responsabilités"

Six des onze Français condamnés à mort en Irak : Salim Machou, Mustapha Merzoughi, Brahim Nejara, Kevin Gonot, Yassine Sakkam and Leonard Lopez (en partant d\'en haut à gauche jusqu\'en bas à droite).

INFO FRANCEINFO. La CNCDH demande au gouvernement de rapatrier les 11 jihadistes français condamnés à mort en Irak

Des manifestants face aux forces de l\'ordre sur une place de Bagdad, en Irak, le 27 janvier 2020

En Irak, la répression s’accentue sur les manifestants et des roquettes touchent les Américains

L\'ambassade américaine à Bagdad, le 3 janvier 2020.

Irak : le silence des autorités après la disparition de trois Français

Depuis lundi 20 janvier, trois Français de l\'ONG SOS Chrétiens d\'Orient ont disparu dans les rues de Bagdad, en Irak.

Bagdad : l’inquiétude grandit pour les Français disparus

12345

Vous êtes à nouveau en ligne