Irak

L'Irak fait face depuis début octobre 2019 à un mouvement de contestation antigouvernemental qui ne faiblit pas malgré la répression et la mort de plus de 360 personnes, principalement des manifestants.

Dans la rue depuis le 1er octobre, des dizaines de milliers d'Irakiens réclament la refonte du système politique et le renouvellement total de leur classe dirigeante qu'ils jugent corrompue - officiellement 410 milliards d'euros ont été détournés ces 16 dernières années, soit deux fois le PIB du pays -, incompétente et affiliée à diverses capitales qui se disputent l'influence en Irak.

Les deux pays qui tenaient la haute main à Bagdad, les Etats-Unis et l'Iran, sont à couteaux tirés et depuis le début de la révolte. Téhéran a pris l'avantage alors que Washington est aux abonnés absents.

plus
L\'ambassade américaine à Bagdad, le 3 janvier 2020.

Irak : trois roquettes tirées près de l'ambassade américaine à Bagdad, pas de victime

Un manifestant antigouvernemental lors des affrontements avec les forces de sécurité sur la place Tayaran, à l\'est de la place Tahrir, à Bagdad (Irak), le 20 janvier 2020.

Irak : les manifestants relancent la contestation dans l'attente d'une réponse du gouvernement

Donald Trump, le 16 janvier 2020, à Washington DC. 

Irak : 11 soldats américains ont été blessés dans l'attaque iranienne du 8 janvier, contrairement à ce qu'affirmait Trump

Une femme et des enfants dans le camp de Al-Hol, tenu par les Kurdes dans le Nord-Est de la Syrie, le 14 janvier 2020. 

VIDEO. 735 jihadistes français se trouvent toujours en zone irako-syrienne

Le roi de Jordanie Abdallah II, le 3 octobre 2019, à Sotchi (Russie). 

Conflit entre l'Iran et les Etats-Unis : le roi de Jordanie s'inquiète d'une "résurgence" du groupe Etat islamique en Syrie et en Irak

Le secrétaire d\'Etat américain Mike Pompeo, le 10 janvier 2020, à Washington DC. 

Irak : huit roquettes s'abattent sur une base abritant des troupes américaines à Bagdad, Washington dénonce "une nouvelle attaque"

Des manifestants iraniens brûlant des drapeaux américain et israélien, le 6 janvier 2020, à Téhéran. 

En Irak, au Yémen, en Syrie... Comment le conflit entre l'Iran et les Etats-Unis risque de s'exporter

Un jeune manifestant irakien à Bagdad, vendredi 10 janvier 2020.

VIDEO. "Ni l’Amérique, ni l’Iran" : des milliers d'Irakiens manifestent à Bagdad contre l'ingérence et la corruption

VIDEO. Katharine Gun, la lanceuse d\'alerte contre l\'intervention en Irak de 2003

VIDEO. Katharine Gun, la lanceuse d'alerte contre l'intervention en Irak de 2003

Une peinture murale sur la place Tahrir à Bagdad, le 13 novembre 2019 (photo d\'illustration).

VIDÉO. "Beaucoup sont morts d'une balle dans la tête" : de jeunes Irakiens dénoncent la répression sanglante des manifestations

Un soldat irakien devant un drapeau du groupe Etat islamique, le 21 janvier 2017, au nord de Mossoul (Irak). 

Pourquoi le conflit entre l'Iran et les Etats-Unis risque de favoriser la résurgence du groupe Etat islamique

Des chrétiens irakiens assistent à un service dans une église de Bagdad, le 16 avril 2017. Illustration.

"Les gens sont dans l’attente" : les chrétiens d’Irak redoutent les tensions entre l’Iran et les États-Unis

Dans une rue de Bagdad (Irak), le 9 janvier 2020.

VIDEO. "Je retiens une volonté d’apaiser la situation" : de nombreux Irakiens soulagés après l'allocution de Donald Trump

Une photo censée montrer les frappes de missiles iraniens sur des bases américaines en Irak, diffusée par la télévision d\'Etat de la République islamique d\'Iran, le 8 janvier 2020.

L'Iran a répondu par des missiles aux États-Unis après la mort du général Soleimani

L\'ambassade des Etats-Unis à Bagdad en Irak, le 2 janvier 2020. 

Irak : deux roquettes s'abattent dans le centre de Bagdad, près de l'ambassade américaine

L\'ancien ambassadeur de France en Iran, François Nicoullaud (D), le 21 juin 2004 à Téhéran avec l\'ancien secrétaire d\'État aux Transports François Goulard.

Attaques iraniennes sur les bases américaines : Téhéran "avait fait prévenir les Irakiens" qui ont "prévenu tout le monde"

Donald Trump s\'exprime à la Maison Blanche, le 8 janvier 2020, au sujet de tirs de missiles iraniens visant des soldats américains en Irak.

Iran/États-Unis : Donald Trump minimise la riposte iranienne

Donald Trump s\'exprimer depuis Washington (Etats-Unis), le 19 décembre 2019.

Frappes iraniennes : une riposte soigneusement orchestrée

Donald Trump s\'exprime à la Maison Blanche, le 8 janvier 2020, au sujet de tirs de missiles iraniens visant des soldats américains en Irak.

Donald Trump : une pause dans l'escalade avec l'Iran ?

Un soldat français engagé au sein de la coalition internationale, le 9 février 2019, près de Al-Qaim, en Irak.

Troupes internationales présentes en Irak : qui reste, qui part et pourquoi ?

Le président américain Donald Trump s\'exprime après les frappes iraniennes qui ont visé des bases américaines en Irak, le 8 janvier 2020.

Frappes iraniennes contre deux bases américaines : guerre de communication entre les deux parties

Donald Trump s\'exprimer depuis Washington (Etats-Unis), le 19 décembre 2019.

Frappes iraniennes : Donald Trump prendra la parole

Le président américain Donald Trump s\'exprime après les frappes iraniennes qui ont visé des bases américaines en Irak, le 8 janvier 2020.

DIRECT. Donald Trump assure que les missiles iraniens n'ont fait aucune victime américaine, et se félicite que "l'Iran semble reculer"

Images diffusées sur les réseaux sociaux censées montrer les frappes iraniennes sur des bases de la coalition contre Daech en Irak.

Frappes iraniennes en Irak : gare aux fausses images qui circulent sur les réseaux sociaux

Des milliers d\'Irakiens ont pris d\'assaut l\'ambassade des Etats-Unis à Bagdad, le 31 décembre 2019.

Irak : six questions sur l'attaque menée par des manifestants contre l'ambassade américaine à Bagdad

Un missile est lancé depuis l\'Iran en direction de la base militaire d\'Ein-al Asad en Irak, dans la nuit du 6 au 7 janvier 2020. Photo d\'illustration.

Le monde est à nous. Les missiles balistiques, symbole de la puissance militaire iranienne

Un Iranien porte un tee-shirt présentant le visage de Qassem Soleimani, le 3 janvier 2020 à Téhéran. Ce général iranien a été tué quelques heures plus tôt à Bagdad (Irak) par une frappe américaine.

Frappes iraniennes contre deux bases américaines : une réponse à l'assassinat du général Soleimani

Capture d\'image des missiles lancés contre des bases en Irak en riposte à la mort du général Soleimani, diffusée par la République islamique d\'Iran le 8 janvier 2020.

Irak : deux bases américaines frappées par des missiles iraniens

Une photo censée montrer les frappes de missiles iraniens sur des bases américaines en Irak, diffusée par la télévision d\'Etat de la République islamique d\'Iran, le 8 janvier 2020.

Irak : riposte iranienne sur des bases américaines

Donald Trump (G) / Le guide suprême Ali Khamenei (D).

Tensions entre les États-Unis et l'Iran : "C'est une partie de poker qui est en train de se jouer", estime la journaliste Mariam Pirzadeh

1234

Vous êtes à nouveau en ligne