Irak : onze Français condamnés à mort pour appartenance à Daech

FRANCE 3

Les peines prononcées par le tribunal antiterroriste de Bagdada (Irak) envers des Français sont vivement contestées par plusieurs avocats, qui demandent l'intervention de l'État.

Désormais onze Français sont condamnés à mort en Irak. Une situation qui embarrasse l'État français tant les peines capitales font débat. Lundi 3 juin, plus de 40 avocats ont publié une tribune sur franceinfo afin de dénoncer des procès qui ne respecteraient pas le droit. Ils dénoncent la passivité du gouvernement français et la perspective d'un "immense déshonneur" pour la France.

Pas de rapatriement des jihadistes

"La France se bat dans le monde entier pour que la peine de mort soit abolie", explique Me Henri Leclerc, avocat et président d'honneur de la Ligue des droits de l'Homme. La France exclut pour le moment tout rapatriement de ses jihadistes et préfère qu'il soient jugés en Irak pour leurs activités au sein de l'État islamique. Mais elle assure également intervenir au plus haut niveau afin que les peines de mort ne soient pas appliquées.

 

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne