VIDEO. Jinan, 19 ans, raconte le calvaire des esclaves de l'Etat islamique

FRANCE 2

Capturée alors qu'elle tentait de fuir les combats au Kurdistan irakien, elle a été l'esclave des jihadistes. Aujourd'hui libre, Jinan a choisi de raconter son cauchemar dans un livre.

Les Yézidis sont issus de la minorité kurde en Irak. Aujourd'hui, 3 000 femmes de cette ethnie seraient détenues par les combattants de l'organisation État islamique, réduites en esclavage, victimes de violences sexuelles systématiques. Jinan a été l'une d'entre elles. Elle est la seule aujourd'hui à témoigner sans se cacher dans un livre, Esclave de Daech, publié aux éditions Fayard.  À 19 ans, Jinan veut que le monde entier sache ce que réservent les jihadistes aux jeunes filles comme elle. 

Achetée pour 8 dollars

Tout commence il y a un an, le 3 août 2014. Les jihadistes encerclent son village. Elle et sa famille s'enfuient dans la montagne, comme des centaines d'autres Yézidis. Très vite, ils sont capturés. "Ils nous ont tiré dessus, puis ils nous ont arrêtés", se souvient la jeune femme. Les femmes sont séparées des hommes et Jinan découvre alors qu'elles sont des centaines de prisonnières, toutes terrorisées par leurs geôliers.

Un jour, Jinan est emmenée dans un bus avec d'autres jeunes filles, direction Mossoul, où les plus "belles" sont achetées par des Saoudiens. Jinan, elle, est achetée par deux Irakiens pour l'équivalent de 8 dollars. Elle se retrouve alors enfermée avec cinq autres jeunes filles dans une maison où elle est battue, torturée, violée. Jinan parviendra à s'échapper. Aujourd'hui, elle a retrouvé sa famille mais son combat ne fait que commencer et elle implore une intervention de la communauté internationale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne