Deux Français liés à Al-Qaïda ont été arrêtés au Yémen

Un responsable d\'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), dans une vidéo de propagande postée le 14 janvier 2015.
Un responsable d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), dans une vidéo de propagande postée le 14 janvier 2015. (AL-MALAHEM MEDIA / AFP)

C'est un haut responsable yéménite de la sécurité qui l'a indiqué à l'AFP.

Deux Français liés à Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) ont été arrêtés samedi 17 janvier au Yémen, selon le directeur du service de sécurité nationale, le général Mohammed al-Ahmadi. Ce dernier précise que les deux hommes sont actuellement interrogés.

"Il y a environ 1 000 activistes d'Al-Qaïda au Yémen en provenance de 11 pays arabes et non-arabes", a-t-il déclaré à des journalistes à Sanaa, sans préciser si cette arrestation était liée aux attentats en France la semaine dernière.

Le bras le plus dangereux d'Al-Qaïda

Aqpa a revendiqué mercredi l'attentat contre le journal satirique français Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts le 7 janvier à Paris. L'attaque a été commise par deux Français, les frères Saïd et Chérif Kouachi, tués deux jours plus tard. L'un d'eux a confié avoir agi pour le compte du groupe yéménite.

Le groupe Aqpa, né de la fusion des branches saoudienne et yéménite d'Al-Qaïda, est considéré par Washington comme le bras le plus dangereux du réseau extrémiste. Très actif au Yémen, il s'est aussi distingué par des attentats ou projets d'attentats à l'étranger comme la tentative de faire sauter en vol un avion de ligne américain à Noël 2009.

Vous êtes à nouveau en ligne