Arabie Saoudite : l'auteur de la vidéo d'une décapitation publique a été arrêté

Capture d\'écran de la vidéo de l\'exécution publique d\'une femme en Arabie Saoudite, le 17 janvier 2015.
Capture d'écran de la vidéo de l'exécution publique d'une femme en Arabie Saoudite, le 17 janvier 2015. (DR)

Il a filmé l'exécution d'une femme birmane.

Les images, tournées lundi 12 janvier, sont terribles. On y voit des policiers saoudiens décapiter au sabre une femme birmane condamnée à mort pour le meurtre d'une fillette à la Mecque (Arabie Saoudite). L'auteur de cette vidéo a été arrêté, rapporte samedi 17 janvier les médias saoudiens.

"Je n'ai pas tué, Dieu est grand, je n'ai pas tué (...) C'est une injustice", crie la condamnée, entièrement vêtue de noir et s'exprimant en arabe. Sur ces images, un bourreau la contraint à s'allonger au sol avant de la décapiter avec un sabre, une arme utilisée pour les exécutions qui se déroulent en public dans le royaume saoudien. Un passage piéton est visible au premier plan de la scène qui semble se dérouler dans une rue.

87 condamnations à mort en 2014

Plusieurs vidéos affirmant montrer des condamnations à mort perpétrées en Arabie saoudite ont été diffusées sur internet ces trois dernières années. En Arabie saoudite -où dix condamnés à mort ont été exécutés depuis le début de l'année - le viol, le meurtre, l'apostasie, le vol à main armée et le trafic de drogue sont passibles de la peine capitale.

En 2014, 87 condamnés à mort ont été exécutés. 78 l'avaient été en 2013, selon un décompte effectué par l'AFP. Selon un rapport d'Amnesty International, le royaume ultraconservateur, régi par une version rigoriste de la charia, a perpétré le troisième plus grand nombre d'exécutions au monde en 2014, derrière l'Iran et l'Irak.

Vous êtes à nouveau en ligne