Proche-orient

VIDEO. Katharine Gun, la lanceuse d\'alerte contre l\'intervention en Irak de 2003

VIDEO. Katharine Gun, la lanceuse d'alerte contre l'intervention en Irak de 2003

Le président du nigérien Mahamadou Issoufou, le 13 décembre 2019, devant les corps des militaires tués dans une attaque contre un camp militaire à Inates (ouest du Niger), trois jours avant. 

Une base militaire attaquée au Niger, au moins 25 soldats tués

Une peinture murale sur la place Tahrir à Bagdad, le 13 novembre 2019 (photo d\'illustration).

VIDÉO. "Beaucoup sont morts d'une balle dans la tête" : de jeunes Irakiens dénoncent la répression sanglante des manifestations

Un soldat irakien devant un drapeau du groupe Etat islamique, le 21 janvier 2017, au nord de Mossoul (Irak). 

Pourquoi le conflit entre l'Iran et les Etats-Unis risque de favoriser la résurgence du groupe Etat islamique

Des chrétiens irakiens assistent à un service dans une église de Bagdad, le 16 avril 2017. Illustration.

"Les gens sont dans l’attente" : les chrétiens d’Irak redoutent les tensions entre l’Iran et les États-Unis

Carlos Ghosn, l\'ex-PDG de Renault-Nissan, le 6 mars 2019 à Tokyo (Japon).

Carlos Ghosn : des précisions sur sa fuite au Liban

Dans une rue de Bagdad (Irak), le 9 janvier 2020.

VIDEO. "Je retiens une volonté d’apaiser la situation" : de nombreux Irakiens soulagés après l'allocution de Donald Trump

Une photo censée montrer les frappes de missiles iraniens sur des bases américaines en Irak, diffusée par la télévision d\'Etat de la République islamique d\'Iran, le 8 janvier 2020.

L'Iran a répondu par des missiles aux États-Unis après la mort du général Soleimani

Carlos Ghosn lors d\'une conférence de presse à Yokohama au Japon, le 12 mai 2016. 

"J'ai vécu 13-14 mois comme anesthésié", confie Carlos Ghosn

Carlos Ghosn lors d\'une conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020. 

Carlos Ghosn a peur de la justice du Japon, et aussi de ses médias

Carlos Ghosn, lors de sa conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020. 

Carlos Ghosn s'est ardemment défendu et a lourdement chargé Nissan

La ministre de la Justice japonaise, Masako Mori, lors d\'un point de presse à Tokyo jeudi 9 janvier 2020.

Carlos Ghosn : la justice japonaise furieuse après sa conférence de presse

L\'ambassade des Etats-Unis à Bagdad en Irak, le 2 janvier 2020. 

Irak : deux roquettes s'abattent dans le centre de Bagdad, près de l'ambassade américaine

L\'ancien ambassadeur de France en Iran, François Nicoullaud (D), le 21 juin 2004 à Téhéran avec l\'ancien secrétaire d\'État aux Transports François Goulard.

Attaques iraniennes sur les bases américaines : Téhéran "avait fait prévenir les Irakiens" qui ont "prévenu tout le monde"

Donald Trump s\'exprime à la Maison Blanche, le 8 janvier 2020, au sujet de tirs de missiles iraniens visant des soldats américains en Irak.

Iran/États-Unis : Donald Trump minimise la riposte iranienne

Carlos Ghosn est libéré, le 25 avril 2019, à Tokyo (Japon). 

Justice : Carlos Ghosn bientôt face aux juges ?

Carlos Ghosn, à Paris, le 1er octobre 2018.

"Je me suis senti otage d'un pays que j'ai servi pendant dix-sept ans" : Carlos Ghosn dénonce un complot

Donald Trump s\'exprimer depuis Washington (Etats-Unis), le 19 décembre 2019.

Frappes iraniennes : une riposte soigneusement orchestrée

Donald Trump s\'exprime à la Maison Blanche, le 8 janvier 2020, au sujet de tirs de missiles iraniens visant des soldats américains en Irak.

Donald Trump : une pause dans l'escalade avec l'Iran ?

Carlos Ghosn lors d\'une conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020. 

Liban : Carlos Ghosn convoqué jeudi par le parquet libanais

Carlos Ghosn, le 8 janvier à Beyrouth (Liban). 

Carlos Ghosn : l'ancien PDG de Renault-Nissan garde le silence sur son évasion

Carlos Ghosn quittant le bureau de ses avocats, le 6 mars 2019 à Tokyo (Japon).

"C'est comme si j'étais mort" : Carlos Ghosn justifie sa fuite vers le Liban

Un soldat français engagé au sein de la coalition internationale, le 9 février 2019, près de Al-Qaim, en Irak.

Troupes internationales présentes en Irak : qui reste, qui part et pourquoi ?

Le président américain Donald Trump s\'exprime après les frappes iraniennes qui ont visé des bases américaines en Irak, le 8 janvier 2020.

Frappes iraniennes contre deux bases américaines : guerre de communication entre les deux parties

Donald Trump s\'exprimer depuis Washington (Etats-Unis), le 19 décembre 2019.

Frappes iraniennes : Donald Trump prendra la parole

Carlos Ghosn, lors de sa conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020. 

"Ils sont très amers" : peu de journalistes japonais accrédités pour la conférence de Carlos Ghosn

Carlos Ghosn, lors de sa conférence de presse à Beyrouth (Liban), le 8 janvier 2020. 

Conférence de presse de Carlos Ghosn : "Le lion est sorti de sa cage", estime un avocat des barreaux de Paris et Tokyo

Le président américain Donald Trump s\'exprime après les frappes iraniennes qui ont visé des bases américaines en Irak, le 8 janvier 2020.

DIRECT. Donald Trump assure que les missiles iraniens n'ont fait aucune victime américaine, et se félicite que "l'Iran semble reculer"

Images diffusées sur les réseaux sociaux censées montrer les frappes iraniennes sur des bases de la coalition contre Daech en Irak.

Frappes iraniennes en Irak : gare aux fausses images qui circulent sur les réseaux sociaux

Carlos Ghosn lors d\'une conférence de presse à Yokohama au Japon, le 12 mai 2016. 

Carlos Ghosn : une prise de parole très attendue

11011121314151617181920359

Vous êtes à nouveau en ligne