Philippe Candeloro : "On était impuissant, on ne pouvait rien faire"

(Philippe Candeloro participait à Dropped © MaxPPP)

Philippe Candeloro sort du silence et revient sur l’accident qui a coûté la vie à Florence Arthaud, Camille Muffat, Alexis Vastine et à une partie de l’équipe de production de l’émission "Dropped", en Argentine. "On a tous ces images que l’on ne peut pas oublier", raconte Philippe Candeloro.

Après l’accident d’hélicoptère en Argentine, Philippe Candeloro raconte ce qu’il a vécu ce lundi 9 mars et ce qu’il ressent. Il y a "beaucoup de solidarité entre les gens qui ont eu la chance d’être écarté par cet accident tragique. Nous avons pu nous exprimer les uns après les autres sur notre ressenti pour évacuer cette boule au ventre que nous avons, " explique Philippe Candeloro.

Dans l'attente d'explications

Les causes de l’accident ne sont pas connues pour le moment, mais quatre experts français ont été envoyés en Argentine pour épauler les enquêteurs. "La semaine dernière quand nous sommes partis en hélico, les pilotes ont décidé de faire demi-tour pendant notre première rotation parce que les conditions dans la montagne n’étaient pas assez bonnes. "

 

Philippe Candeloro et les autres sportifs n’ont pas vu grand-chose et n’ont pas d’explication. "La semaine dernière quand nous sommes partis en hélico, les pilotes ont décidé de faire demi-tour pendant notre première rotation parce que les conditions dans la montagne n’étaient pas assez bonnes. On ne peut rien interpréter sur les causes de l’accident parce que nous les avons vus décoller, tout se passait normalement. Je n’ai pas vu le télescopage des deux hélicos, j’ai juste entendu le splash. "

 

Pour les besoins de l'émission, les sportifs formaient deux équipes, et celle de Philippe Candeloro devait décoller quelques instants plus tard. "J’entendais les hélicos s’éloigner, je me suis dit, ils sont partis cela va être à nous dans 10-15 minutes. Je me remets dans le camion et 30 secondes plus tard on entend un plaf et une explosion. "

Ils se sont tous précipités sur les lieux mais il était déjà trop tard. "J'ai essayé de me rendre le plus rapidement sur les lieux pour venir en aide aux gens. On a pris toutes les affaires et on a demandé au chauffeur de nous accompagner. On est arrivé, les carcasses d’hélico étaient déjà très entamées. On était impuissant, on ne pouvait rien faire. "

Une grande émotion

"Je perds des gens qui étaient en train de devenir mes copains et des grands sportifs. Les gens de la production je les avais côtoyés dans d’autres émissions, c’étaient des copains de plus de 15 ans. Ce n’est pas facile d’oublier. On remercie tous les messages sur Facebook, twitter, les sms. " précise Philippe Candeloro. 

"On ne sera jamais aussi peiné que les familles de victimes. Il ne faut pas seulement penser aux trois grands sportifs qui nous ont quitté, mais aussi à toute la production qui était avec nous et les pilotes aussi, " déclare Philippe Candeloro.

Le témoignage de Philippe Candeloro au micro de Caroline Vicq
--'--
--'--
Vous êtes à nouveau en ligne