Petroplus : le fond libyen dément vouloir investir dans la raffinerie

(Philippe Wojazer Reuters)

Son nom circulait depuis quelques semaines pour investir dans la raffinerie de pétrole Petroplus de Petit-Couronne. Cette raffinerie est placée en liquidation judiciaire. Le fond d'investissement libyen FIA a démenti l'information.

C'est par un communiqué envoyé à l'agence de presse
libyenne Lana que le fond d'investissement LIA (Libyan Investement Authority) a
démenti son intérêt pour la raffinerie Petroplus de Petit-Couronne.

"Nous n'avons même
pas entamé l'étude de faisabilité et de l'opportunité d'investir dans la
raffinerie", a indiqué la LIA dans son communiqué. Elle souligne également
qu'elle "ne consentira des investissements que dans des projets rentables
au service des intérêts de la Libye".

Ce démenti intervient
alors que la LIA a été très critiquée par les médias libyens pour son intérêt
supposé pour Petroplus, une raffinerie "en faillite".

Début novembre, Arnaud
Montebourg, le ministre du Redressement productif avait annoncé avoir reçu une
lettre du fond d'investissement libyen
. Il entendait, selon Arnaud Montebourg,
examiner le dossier et éventuellement investir dans le site.  

La raffinerie, qui
emploie 470 salariés, a déposé le bilan le 24 janvier dernier puis a été placée en liquidation judiciaire. Le tribunal de
Rouen fixé au 5 février la date limite le dépôt des offres de reprise. 

Vous êtes à nouveau en ligne