Pétra, un joyau déserté

FRANCE 2

Ce site historique en Jordanie est coincé au cœur d'une région en guerre, et les touristes ne viennent plus.

Découvrir Pétra est un privilège qui se mérite. Il faut zigzaguer dans son canyon aux parois froissées par le temps, pour arriver devant une des plus vieilles merveilles au monde. Pétra "la rose", c'est 260 km² de temples et de tombeaux creusés à flanc de roche, sans doute un siècle avant Jésus-Christ. C'était la capitale des Nabatéens, peuple de commerçants qui s'est sédentarisé. Pétra est ensuite devenue romaine puis byzantine. Longtemps le site le plus visité du Moyen-Orient, elle est aujourd'hui délaissée par les touristes.

Deux fois moins de touristes

Le site millénaire ne fait plus recette. "Il y a à peine cinq ans, on comptait ici plus d'un million de visiteurs. On ne pouvait pratiquement pas circuler tant les groupes étaient nombreux. Cette année, moins de 500 000 touristes ont fait le déplacement", illustre Anne-Charlotte Hinet envoyée spéciale sur place. Dans cette région en guerre, beaucoup craignent de voir ici se produire ce qui s'est passé il y a quelques mois à Palmyre, quand la cité antique a été détruite par le groupe État islamique.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne