Le groupe Allah-Las veut reprogrammer son concert annulé à Rotterdam en raison d'une menace d'attentat

Le groupe Allah-Las, en concert à Indio (Californie), le 16 avril 2017.
Le groupe Allah-Las, en concert à Indio (Californie), le 16 avril 2017. (MATT COWAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Le concert a été annulé par les autorités néerlandaises alertées par leurs homologues espagnols d'une menace d'attentat visant l'événement.

Le groupe de rock Allah-Las, dont le concert a été annulé à Rotterdam (Pays-Bas) en raison d'un possible risque d'attentat veut reprogrammer son concert dans la ville. "Nous cherchons une nouvelle date pour reprogrammer le concert et nous fournirons de nouvelles informations dès que nous le pourrons", a annoncé le groupe, jeudi 24 août, dans un communiqué.

Le groupe californien devait jouer mercredi soir dans la salle de spectacles Maassilo, mais la police néerlandaise a annulé le concert au dernier moment et fait évacuer la salle. Elles ont indiqué, par la suite, avoir été alertée par la police espagnole de la possibilité d'une attaque terroriste contre cet événement.

Un nom qui leur avait déjà valu des critiques

Il y a un an, Allah-Las avait déclaré au quotidien britannique The Guardian avoir reçu des e-mails de musulmans offensés par la mention d'Allah (Dieu, dans la religion musulmane) dans le nom du groupe.

Or "ce n'était absolument pas notre intention" d'offenser qui que ce soit, avaient assuré les membres du groupe, disant avoir simplement cherché un nom "aux consonances sacrées". Dans son communiqué, le groupe déclare qu'"il soutient, comme toujours, les protestations pacifiques et non-violentes visant à obtenir la justice économique et sociale".

Une personne toujours interrogée

Deux personnes ont été interpellées dans le cadre de l'enquête. Le premier, un conducteur espagnol dont la camionnette remplie de bonbonnes de gaz a été retrouvée, a rapidement été mis hors de cause et libéré. Le second, un Néerlandais de 22 ans, a aussi été arrêté et est toujours détenu pour avoir envoyé un message de menace.