La Turquie refuse le retour de l'ambassadeur néerlandais à Ankara

Le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulmus lors d\'une conférence de presse à Ankara, le 13 mars 2017.
Le vice-Premier ministre turc Numan Kurtulmus lors d'une conférence de presse à Ankara, le 13 mars 2017. (EMIN SANSAR / AFP)

La Turquie a également suspendu ses relations au plus haut niveau avec les Pays-Bas. 

Les relations diplomatiques entre la Turquie et les Pays-Bas se tendent un peu plus chaque jour. Le pays de Recep Tayyip Erdogan a refusé le retour de l'ambassadeur néerlandais tant que les Pays-Bas ne se rendront pas aux conditions posées par Ankara pour résoudre la crise diplomatique entre les deux pays. C'est ce qu'a annoncé, lundi 13 mars, le vice-Premier ministre turc.

"Il a été décidé que jusqu'à ce que les conditions que nous avons posées soient remplies, l'ambassadeur néerlandais ne sera pas autorisé à revenir", a assuré Numan Kurtulmus après une réunion du conseil des ministres.

"Les relations au plus haut niveau (...) sont suspendues"

En outre, "tant que les Pays-Bas n'auront pas réparé les torts qu'ils ont commis, les relations au plus haut niveau et les rencontres prévues au niveau ministériel et à haut niveau sont suspendues", a-t-il ajouté, après que La Haye a interdit à des ministres turcs de participer à des rassemblements en faveur du président Recep Tayyip Erdogan.

L'ambassadeur des Pays-Bas Kees Cornelis van Rij est actuellement hors de Turquie, et le chargé d'affaires gère les affaires courantes. Le vice-Premier ministre a ajouté que le parlement turc serait invité à se retirer du groupe d'amitié turco-néerlandais.

Il a indiqué que la Turquie souhaitait une enquête sur les évènements des derniers jours, dont le recours à des policiers à cheval et à des chiens pour rétablir l'ordre après une manifestation devant le consulat turc à Rotterdam.

Vous êtes à nouveau en ligne