DIRECT. Législatives aux Pays-Bas : Geert Wilders reconnaît sa défaite mais veut participer au gouvernement

Geert Wilders s\'exprime face à la presse lors de la soirée électorale, le 15 mars 2017, à La Haye (Pays-Bas).
Geert Wilders s'exprime face à la presse lors de la soirée électorale, le 15 mars 2017, à La Haye (Pays-Bas). (ROBIN UTRECHT / ANP / AFP)

Le leader du PVV, qui n'arrive que deuxième, a reconnu, mercredi soir, la victoire du Premier ministre sortant Mark Rutte.

La droite du Premier ministre Mark Rutte est arrivée en tête des élections législatives néerlandaises, mercredi 15 mars, devançant largement l'extrême droite de Geert Wilders, selon les premiers décomptes. Découvrez les résultats actualisés et les dernières réactions dans notre direct.

Des résultats encore provisoires. Après le dépouillement de 95% des bulletins, le Parti populaire libéral et démocrate de Mark Rutte obtient 33 sièges sur les 150 de la chambre basse du Parlement. Le Parti pour la liberté de Geert Wilders arrive en deuxième place avec 20 sièges, juste devant l'Appel chrétien-démocrate et les sociaux-libéraux des Démocrates 66 (19 sièges).

Wilders s'avoue vaincu. Se disant "fier" de son résultat (un gain de cinq sièges), l'élu populiste s'est dit prêt à "co-gouverner" dans le cadre d'une coalition gouvernementale, bien que l'ensemble des autres partis aient exclu une telle collaboration. Il faudra réunir au moins quatre formations pour former une majorité au Parlement, ce qui augure de longs mois de négociations.

Rutte félicité par Paris et Berlin. Le Premier ministre sortant a reçu les félicitations de nombre de voisins européens, notamment de la France, où François Hollande a salué sa "nette victoire contre l'extrémisme""Les Néerlandais ont rejeté le populiste anti-européen", s'est réjoui le ministère allemand des Affaires étrangères.

Vous êtes à nouveau en ligne