VIDEO. "Paradise Papers" : pour Gérard Longuet, "c’est parfaitement moral" car "les gens se battent pour garder leur pouvoir d'achat"

Paradise papers : pour Gérard Longuet, "c’est parfaitement moral"

"Cela montre qu’il y a une réticence à l’impôt", a estimé l'ancien ministre sur Public Sénat, lundi.

En pleine publication des "Paradise Papers", le débat fait rage sur la légalité et la moralité de l'optimisation fiscale. En effet, cette pratique légale est jugée immorale par nombre de commentateurs. Mais ce n'est pas le cas de l'ancien ministre de la Défense Gérard Longuet. Interrogé par Public Sénat lundi 6 novembre, le sénateur Les Républicains prend la défense des personnes qui ont recours à ces stratagèmes.

"Ça montre qu’il y a une réticence à l’impôt. Et quand l’impôt est confiscatoire, ce qui est le cas en France, les gens se battent pour garder leur pouvoir d’achat, a-t-il déclaré. Il y a des milliers de salariés dont c’est le métier. Ce sont les experts fiscaux. Tout ça est très logique."

Pour Gérard Longuet, "c’est une dialectique entre celui qui impose et celui qui paie. Comme entre le glaive et le bouclier, il y en a un qui frappe et un autre qui se protège". Et de conclure : "Si ces centaines de milliards d’euros ne viennent pas dans les caisses de l’Etat, tant mieux, parce que l’Etat les gaspille assez largement et dépense de l’argent inutilement."

Vous êtes à nouveau en ligne