VIDEO. La reconnaissance de l'Etat palestinien divise l'Assemblée nationale

La France doit-elle reconnaitre l'Etat palestinien, à l'image de la Suède le mois dernier ? Le PS a proposé, ce vendredi 28 novembre, une résolution dans ce sens. Mais, à droite, on redoute un regain des tensions entre communautés.

La femme du jour, c'est Elisabeth Guigou. Avec son groupe socialiste, elle est à l'origine du texte débattu ce vendredi 28 novembre à l'Assemblée nationale. Une résolution qui invite le gouvernement à reconnaître l'Etat palestinien. Objectif : relancer le processus de paix. "Le statu quo est mortifère. Comme il ne se passe rien, puisque les négociations sont bloquées depuis très longtemps, les extrémismes occupent le terrain (...). On ne peut pas laisser faire ça", affirme l'ancienne ministre.

Reconnaître "aussi le Hamas"

Dans un hémicycle clairsemé, la résolution divise. Selon l'UMP Pierre Lellouche, elle mettrait de l'huile sur le feu. "Elle va radicaliser tous ceux qui, en Israël, ne veulent plus d'un Etat palestinien (...) et elle va affaiblir Mahmoud Abbas puisque, de facto, nous reconnaissons aussi le Hamas, qui est une organisation terroriste et fait partie du gouvernement palestinien", estime-t-il.

Vous êtes à nouveau en ligne