Une journée meurtrière à Gaza

France 3

En direct de Gaza, la journaliste Dorothée Ollieric décrit la situation très tendue et meurtrière après l'inauguration de l’ambassade des États-Unis à Jérusalem.

A Gaza, après deux tirs d'artillerie, mais aussi probablement un tir de missile d'un avion israélien, on a assisté à un mouvement de repli de centaines de manifestants palestiniens ce lundi 14 mai. "Il faut dire que toute la journée a été extrêmement tendue. On a assisté a un ballet d'ambulances qui ramassaient à la-va vite des dizaines et des dizaines de blessés. Il y a eu beaucoup de tirs de snipers à la frontière, mais aussi, à proximité de la zone où nous nous trouvons. Nous avons aussi vu de jeunes Palestiniens, éclaboussés du sang des victimes, brandir comme des trophées ces barbelés arrachés à la barrière de sécurité", précise la journaliste sur place.

Des protestations contre l'ambassade américaine à Jérusalem

"Quant au Hamas, on ne voit pas le drapeau vert du mouvement islamiste, mais ils sont bien sûr à la manoeuvre. Certains disent qu'ils pourraient brandir comme une victoire ce terrible bilan. En tout cas, les protestations d'aujourd'hui étaient contre l'ambassade américaine à Jérusalem. La journée de demain pourrait être pire avec la Nakba, la catastrophe en arabe, 70 ans après la création d'Israël. Les Palestiniens affirment haut et fort, je cite : 'leurs droits sur leur terre'", explique la journaliste Dorothée Ollieric.

Le JT
Les autres sujets du JT
Vous êtes à nouveau en ligne