Gaza : un accord de cessez-le-feu est entré en vigueur après deux jours d'affrontements

Un missile israélien, aperçu au-dessus de Gaza, le 13 novembre 2019.
Un missile israélien, aperçu au-dessus de Gaza, le 13 novembre 2019. (MAHMUD HAMS / AFP)

Plus d'une trentaine de personnes sont mortes depuis mardi dans l'enclave palestinienne.

Un fragile accord de cessez-le-feu est entré en vigueur, jeudi 14 novembre, dans la bande de Gaza après deux jours de combats entre les forces israéliennes et le Jihad islamique. En tout, plus d'une trentaine de personnes sont mortes dans l'enclave palestinienne. 

Ce cessez-le-feu est intervenu peu après une frappe israélienne qui a tué huit membres d'une même famille palestinienne, dont cinq enfants, selon les autorités locales. Les combats entre les deux camps avaient éclaté mardi à l'aube après la mort d'un chef du Jihad islamique, ciblé par Israël.

Pour tenter de freiner cette nouvelle spirale de violence, l'émissaire de l'ONU pour le Moyen-Orient, Nickolay Mladenov, s'est rendu mercredi au Caire pour mener avec les Egyptiens – qui bénéficient d'une forte influence sur Gaza et de relations officielles avec Israël – une médiation en vue d'une "désescalade urgente""Les prochaines heures et les prochains jours seront cruciaux. Tout le monde doit afficher le maximum de retenue et agir en vue d'empêcher un bain de sang. Le Moyen-Orient n'a pas besoin d'autres guerres", a tweeté jeudi matin Nickolay Mladenov.

Vous êtes à nouveau en ligne